jeudi 12 mars 2015

Je n'irai pas au cabinet le dimanche 15 mars (LOL) et je serai à Denfert. Préambule.


Je vais aller dimanche manifester contre la loi de santé que vous pouvez consulter ICI mais j'ai hésité et j'hésite encore.

Préambule.

Cela fait au moins trois siècles et demi que je ne suis pas descendu dans la rue. J'ai été immunisé dans les années soixante et soixante-dix contre les mouvements de foule protestataires qui étaient surtout des selfies (pardon pour l'anachronisme) politico-moraux.

Parce que je ne suis pas content du tour général pris par la santé publique en France (désolé pour la grandiloquence).

Le problème vient de ce que je vais manifester (avec) beucoup de gens que je n'aime pas ou que je voudrais pas fréquenter professionnellement. Je pourrais les citer en détail et énumérer les erreurs qu'ils ont commises dans la gestion de nos métiers mais à quoi bon ressasser et à quoi bon me faire penser à mes propres insuffisances, à mon désengagement progressif lié à ma divergence presque totale vis à vis de la pensée ou des pensées dominantes dans mon milieu professionnel ? Car je suis autant coupable que les dirigeants syndicaux qui ont pactisé avec le diable depuis une quarantaine d'années : je les ai laissé faire.
Je vais (aussi) manifester avec des gens qui croient pouvoir réinventer le monde (à défaut de pouvoir le réenchanter) en faisant des propositions irréelles, irréalistes, corporatistes, et, pour tout dire, démagogiques (le C à 50 euro par exemple, comme il y a quelques années les communistes voulaient doubler le smic, bla bla bla) et qui croient, les braves gens, à l'autorégulation d'une profession qui n'a jamais su se penser. ces libéraux devraient se rappeler Adam-Smith et d'autres qui pensaient que le prix des choses reflétait ce qu'elles valaient réellement. Peut-être que le contenu de nos C "vaut" 23 euro. Peut-être.
Je vais aussi manifester avec des confrères et consoeurs qui se rendent compte que le monde les a dépassés, que la société n'a plus besoin d'eux en tant qu'experts ou que professionnels ou qu'artisans du corps humain mais qu'elle est en train de les utiliser pour assouvir ses rêves eschatologiques de vie éternelle, d'existence sans douleurs, de soumission des désirs à la technique, de division de la conscience sans réflexion éthique, d'asservissement du corps humain au bien être intégral...


Les mêmes confrères et consoeurs qui investissent dans les fonds de pension s'étonnent que des fonds de pension investissent dans la médecine (et notamment dans les médicaments, les matériels et... les cliniques privées). Les mêmes qui sont libéraux dans leurs pratiques bancaires, patrimoniales ou fiscales s'insurgent contre la financiarisation de leur métier.

Le problème vient de ce que je vais (aussi) manifester contre des gens qui sont les instruments serviles de la mondialisation de la médecine et qui, au lieu de réfléchir aux adaptations qui pourraient permettre de rendre le système plus acceptable, croient que la seule façon d'être moderne c'est de céder aux sirènes du libéralisme. Le changement de ministre de la santé (et il faut dire que notre ministre de la santé est particulièrement inadaptée à l'empathie, à la réflexion, au dialogue et à la compréhension) ne produirait rien de bien nouveau car la mondialisation est actée dans nos métiers et parce que les fonctionnaires de l'Etat, qu'ils soient de gauche ou de droite, sont paralysés par l'envie de bien faire, c'est à dire de faire entrer définitivement la médecine dans l'ère post moderne : financiarisation, paiement à la performance, normalisation des pratiques, consumérisme, médicalisation complète de la société, hyperspécialisation (alias taylorisation) des médecins, patients en batterie comme dans les fermes industrielles, protocolisation des soins, corruption généralisée depuis les décideurs jusqu'aux professionnels de santé de base, et cetera. Sans oublier le rêve des big data qui pourraient améliorer la santé en divulguant les données individuelles de chacun pour le bien être de l'humanité tout entière. Sans oublier le rêve génétique de la médecine individuelle, une vaste arnaque...

L'évolution mondiale de la médecine est celui de l'industrie dans les années soixante-dix et il va y avoir de la casse. 
Cela vaut-il donc le coup de manifester ?
Je suis parmi les défenseurs de la médecine générale, celle dont tout le monde se fout mais qui fait l'objet de déclarations enflammées et sans suite, et que faut-il pour que le système de santé résiste ? Des artisans, des petits entrepreneurs, des artistes de la relation médecin patient ou médecin malade, des indépendants... mais aussi des hommes et des femmes qui sont conscients qu'ils ne sont plus de ce monde.
C'est la médecine générale qui sauvera le système mais une médecine générale fière, inventive, libre, propositionnelle.


Je vais manifester dimanche (je ne sais d'ailleurs pas sous quelle bannière car j'ai compris que personne ne se mélangerait, que chaque syndicat comptera ses troupes, chaque groupe de pression aura son coin, chaque métier, même) mais je sais que le rouleau compresseur de la mondialisation est en train d'écraser l'artisanat de nos cabinets. Je me ferai écraser par les chenilles des chars mais j'aurais été là.

Inutile ? Sans doute pas si les négociateurs négocient.

Cela dit, et pour conclure ce préambule par une note plus optimiste : il est donc nécessaire de négocier, de négocier pied à pied, de négocier chaque détail, chaque point, chaque virgule, pour que les technocrates "modernes" et libéraux plient sur un certain nombre de points .

Pour finir, je vous proposerai dans les deux jours qui viennent deux chapitres importants : les "vraies" raisons de ma manifestation (LA) et "mes" modestes propositions pour améliorer le système.

A bientôt.

14 commentaires:

CMT a dit…

Ta peinture de la situation ne me paraît que trop réaliste.

Le problème c'est que pour être crédibles, il faudrait un minimum de cohérence et de, comment dire? désintéressement, de hauteur de vue. Parce que l'intérêt général (de la médecine générale) n'est pas égal à la somme des intérêts particuliers.

Je trouve qu'il faudrait surtout arrêter de vouloir copier les riches et d'essayer de devenir comme eux, de plus en plus riches.
Parce qu'il faudrait comprendre une fois pour toutes que s'ils sont riches c'est justement parce qu'ils sont beaucoup plus doués que la majorité d'entre nous pour jouer à ce jeu mesquin. Ce qui leur donne la possibilité et le droit de regarder de très haut ceux qui cherchent à les imiter.

Une autre voie est possible, mais pas sur la base de revendications corporatistes.

bleu horizon a dit…

Personnellement , je ne suis en guerre contre personne , encore moins contre les spécialistes et autres professionnels de santé . Oui , je suis corporatiste car le but de notre corporation est essayé d'aider les autres ( la majorité des confrères que je connais essayent de faire leur métier du mieux qu'ils peuvent) et pas d'écraser les autres. Et défendre mes confrères , c'est me défendre moi-même, aider un confrère en difficulté , c'est aussi s'aider soi-même.
La souffrance au Travail ou même le sentiment d'être pris pour des idiots n'est peut être pas le reflet de la réalité ( certain vont encore nous inonder d'étude dont l'interprétation est sujet à caution) mais , l'être humain est un être sensible et sa perception des choses fait partie de cette réalité.
Et non, je ne suis pas désintéressé , il n'y a pas de mal à bien gagner sa vie ( et ce pour tout le monde).
Enfin , je ne suis pas une nonne et je ne travaille pas pour les anciens hotel-dieu.
je rappelle pour certain que l'intérêt général n'efface pas l'intérêts particuliers, les gens ont des droits fondamentaux , nous sommes pas des fourmis .

m bronner a dit…

Surtout, surtout, ne vous faites pas écraser par les chars....Quoique, il arrive qu'un événement fasse basculer une politique! Cela dit évitez quand même de vous faire écraser!
Sans doute qu'un changement de ministre ne suffirait pas à changer une politique. Le désordre est si profond et compliqué qu'il faudrait à nouveau beaucoup de temps pour en comprendre la nature pour une nouvelle équipe. Et le travail peut sembler si démesuré et radical qu'il peut décourager. Si on ne redéfinit pas clairement les objectifs le travail sera vain.Et là c'est bien de redéfinir la santé autrement que dans le délire de l'OMS. En même temps il suffirait peut être de peu pour réussir à réenchanter le monde et ne rien faire c'est renoncer.

Marc a dit…

Texte prometteur, j'attend la suite (raisons et propositions) avec impatience

Docteurdu16 a dit…

@bleu horizon
Je reprends votre phrase "la majorité des confrères que je connais essayent de faire leur métier du mieux qu'ils peuvent."
C'est heureux !
Mais la bonne volonté ne peut pas tout. Si l'on ne prend pas conscience des obstacles on en est réduit à faire ce qu'on peut au quotidien.
Moi aussi je suis intéressé par le travail que je fais et, honnêtement, je gagne bien ma vie. Je ne me compare pas.
Bonne journée.

CMT a dit…

a Bleu Horizon
"certains" (ou "certaines")ne vont pas vous inonder d'études, mais vous dire simplement que, si chacun peut avoir des ressentis personnels sur les diverses formes de reconnaissance de son travail, financières ou autres, tout à fait légitimes, il serait bon de ne pas placer ces ressentis et aspirations systématiquement au centre de toute démarche revendicative.

Croyez-moi le mouvement gagnerait beaucoup en audience et en crédibilité.

Anonyme a dit…

Toujours aussi dogmatique et péremptoire docdujesaistout, heureusement : https://www.youtube.com/watch?v=JULw3adbSdI

Docteurdu16 a dit…

@ Ce qui est bien avec l'anonymat c'est qu'il permet à l'anonyme de le rester.

Anonyme a dit…

Il se croyait profond il n'était qu'obscur....

Anonyme a dit…

A ce niveau ce n'est plus du nombrilisme c'est du gouffrisme

Anonyme a dit…

ça va les chevilles? pas trop serrées dans le velours côtelé?

Anonyme a dit…

tu connais le Gloupier ?

Anonyme a dit…

Alléluia, le prophète va sortir dimanche, et , si il le daigne et si il vous en trouve digne , il posera le regard sur vous....

Anonyme a dit…

https://www.youtube.com/watch?v=wVLYEzuXnd8