mercredi 12 septembre 2012

Il est temps d'interdire Diane 35 et ses génériques.


Cela commence à bien faire.
Tout le monde sait que Diane 35 n'a pas l'indication Contraception dans son Autorisation de Mise sur le Marché.
Le site Eureka Santé (ICI), appartenant au groupe Vidal (LA), indique qu'il possède également des propriétés contraceptives et donne des conseils au cas où un effet contraceptif serait recherché. C'est une incitation à prescrire hors AMM. Et sans parler des effets indésirables.
Le Ministère de la Santé le sait et ne dit rien.
L'Agence du médicament le sait et ne dit rien.
La CNAMTS le sait et ne dit rien.
Le Collège National des Gynécologues Obstétriciens (LA) le sait et ne dit rien : ICI, page 143 et suivantes, et LA,  pour les effets indésirables minimisés, page 92.
Tout le monde sait que Diane 35 est un produit dangereux qui contient par comprimé 2 mg d'acétate de cyprotérone et 35 mg d'ethynil-estradiol.
Tout le monde sait que dermatologues et médecins généralistes la prescrivent à tour de bras chez des femmes qui ont des problèmes d'acné ou d'hyper pilosité sans préciser le moins du monde les effets indésirables auxquels les femmes s'exposent. 
Des sites internet sont remplis de bons conseils comme ICI ou LA, ou encore LA, mais le pompon est ICI avec un site qui vend en ligne avec la mention France.
Tout le monde sait que c'est aussi une pilule ethnique pour les femmes brunes, "poilues" et notamment sur le visage. c'est pour cela qu'on ne l'interdit pas ?

Il est clair que l'acétate de cyprotérone, associé à des estrogènes est dangereux. Il provoque un risque  accru de phénomènes thrombo-emboliques, 6 à 7 fois plus important que pour les femmes ne prenant pas de contraception, et deux fois plus important que pour les femmes prenant du levonorgestrel, le progestatif de référence (1).
Je passe sur le reste des effets indésirables que l'on peut consulter ICI et LA.
J'avais écrit il y a déjà longtemps que la spécialité gynéco-obstétrique était en déshérence (ICI), je confirme, avec nombre de casseroles.

Interdire Diane 35 me paraît être une mesure simple de santé publique.
Nous pourrons revenir également sur la sur utilisation de l'acétate de cyprotérone dans d'autres indications gynécologiques où les doses prescrites sont délirantes par rapport aux bénéfices escomptés et aux risques encourus.


(1) Lidegaard et al. (2011). "Risk of venous thromboembolism from use of oral contraceptives containing different progestogens and oestrogen doses". BMJ 343: 1–15.doi:10.1136/bmj.d6423.

PS : un post plus récent (13 janvier 2013) fait le point sur les dangers de la contraception estro-progestative ICI

(Iconographie : Jennifer Miller, femme à barbe, New-York 2006)

83 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai des soucis de pilosité TRES excessive sur le visage, en particulier le menton, le cou et les maxillaires.
J'ai toujours refusé la Diane 35 qui m'a été proposée, car j'avais lu des critiques sur ce médicament, mais je doutais du bien fondé de ma décision car les conséquences de mon hirsutisme sont pénibles au quotidien.
Je suis heureuse de lire ce billet, vous remercie de l'avoir fait et pense que c'est dramatique de laisser un tel produit sur le marché.

Anonyme a dit…

si une patiente pense, une fois informée des risques, que DIANE 35 est bonne pour elle ? si une patiente informée des risques thromboemboliques de l'association tabac + C.O. décide de les associer quand même ? Enfin, bon , vous voyez quoi .... N'est ce pas l'information qui prime avant tout ....Le patient décide informé. Le patient est-il informé que fumer tue: oui. C'est ainsi que les lobbies continuent de vendre leurs drogues avec l'imprimatur de l'état. Autre solution: le médecin n' a qu'à refuser de prescrire s'il pense que c'est trop dangereux ...Pourquoi vouloir toujours interdire ?

Docteurdu16 a dit…

@ Anonyme (le dernier de 20: 39).
Je me suis posé la question de mon titre et de l'injonction à interdire.
Ce n'est pas mon genre, en général, mais, finalement, j'interdis à mes enfants, nous interdisons à nos enfants, c'est un des principes de l'éducation, enfin, je le crois.Il semblerait que désormais tout soit permis, qu'il n'y ait plus de limites. Ce n'est pas tout à fait le sujet.
Je crois pourtant que des sociétés sans interdictions n'existent nulle part dans le monde et n'ont certainement jamais existé, du moins dans les limites de mes connaissances anthropologiques (fort ténues, je l'avoue).
Revenons à nos moutons.
Les citoyens ne sont pas des enfants. Ils peuvent choisir. Vous dites, 20: 39, que l'information prime avant tout. Mais quels sont les médecins qui informent avant de prescrire Diane 35 qu'il y a des risques ? Quels sont les médecins prescripteurs qui connaissent ces risques ?
C'était donc une erreur d'interdire Mediator ? Ou autrement : les autorités qui ne l'ont pas interdit avaient-ils raison au nom du principe de non interdiction ?
Diane 35, de plus, n'est pas efficace.
Le médecin prescripteur de Diane 35 se trouve placé entre son ignorance, sa filouterie, son incompétence, son clientélisme, le chantage de sa patiente qui veut et ne pas être poilue et ne pas avoir d'enfant, et les évidences de la société, de l'administration qui se tait, qui se cache, non parce qu'elle ignorerait que Diane 35 fût inefficace et dangereuse mais pour qu'on ne l'accuse pas de l'avoir su dès le début.
Belle question 20: 39, mais vous, le partisan de l'information, je vais vous titiller, votre anonymat nous désinforme.
Bonne soirée.

Anonyme a dit…

Désolé si ma question est un peu plus naïve. Mais on peut étendre le raisonnement plus loin, à toutes les pilules oestroprogestatives, dans la mesure où elles augmentent toutes le risque thromboembolique... Certes, moins que la Diane, mais associé au tabac, gros risque.

En extension de l'interdiction de Diane 35µg.
Mais quelle(s) solution(s) alors?

ami89 - Etudiant en pharmacie

Docteurdu16 a dit…

@ Ami 89
C'est encore une fois une bonne question.
Dans le cas de Diane, elle n'a pas l'AMM dans la contraception et est peu efficace dans l'acné.
Eh oui, on peut se poser des questions sur les mensonges concernant la contraception oestro-progestative. J'en ai déjà parlé mais il est possible que nous y revenions au fond.

Anonyme a dit…

"20: 39, mais vous, le partisan de l'information, je vais vous titiller, votre anonymat nous désinforme."
Bien joué ;-)
Pour vivre heureux vivons caché, dit-on, j'en suis persuadé. Couardise, peut être .... L'information en cabinet oui, j'essaie (je fais bien, j'en sais rien, je n'ai plus de certitude); l'information "publique", c'est plus pour moi, j'ai déjà donné et pâti.
En tout cas, là, docdu16, pas de problème: ton blog, c'est du courage (pas d'ironie).

Marion a dit…

J'ai une petite question un peu naïve, mais en cas d'acné et d'hyperpilosité, que faire dans ce cas? ( A fortiori si on interdit également les oestroprogestatives cf comm un peu plus hait). Surtout en cas d'hyperpilosité, l'acné pouvant se soigner autrement.

Anonyme a dit…

Docteurdu16: Donc, avec les données actuelles, vous dénoncez les pilules "dangeureuses", tout comme Pr. Debré et Even dans leur livre paru aujourd'hui.
Mais... en reconnaissant que les solutions ne présentent pas un risque nul.
Un compromis, une balance bénéfice-risque, un médicament quoi...
Mais le bénéfice, c'est "juste" ne pas avoir d'enfant.
C'est bien ça?
ami89

Docteurdu16 a dit…

@ AMI89
Je rappelle deux points (c'est mon côté docte, désolé) : 1) la pilule n'est pas un médicament, c'est un moyen contraceptif que l'on donne volontiers à des femmes jeunes en bonne santé qui ne sont pas malades et... qui ne seront pas malades lorsqu'elles seront enceintes, sauf, et encore, si elles ne l'ont pas désiré ; c'est donc une responsabilité que de donner un produit homonal synthétique à une femme non malade ; 2) Ce n'est pas la contraception hormonale , contrairement à ce que disent les natalistes et les féministes dans un bel élan, qui a fait baisser la fécondité féminine mais d'innombrables autres facteurs auxquels les moyens contraceptifs modernes se sont substitué (la baisse la fécondité a commencé en France, dans la noblesse puis dans la haute vallée de la Seine vers 1750...).
La pilule ne sert pas à ne pas avoir d'enfants mais à reculer le moment où l'on désire en avoir. Tout comme l'IVG.
Mais il faudrait que je développe.... C'est un beau sujet que les croyances sur la fécondité et ses relations avec la pilule et l'IVG...
On va finir par croire, ami 89, que je vous demande d eme poser des questions. LOL

Clélia a dit…

Cela fait un peu bizarre d'aprendre que la contraception que vous prenez en toute confiance depuis vos 17 ans, soit près de 22 ans consécutifs, est dangereuse. J'avais juste un peu d'acné, une pilosité brune mais normale... Pas de quoi fouetter un chat. Au cours de ma vie de fonctionnaire érrante, j'en ai vu, des médecins, des gynécos, des sages femmes, y compris très recemment puisque je viens d'avoir un bébé : aucun ne m'a parlé de ce risque.
j'avoue : j'ai un peu les boules !

Docteurdu16 a dit…

@ Clélia
Pas de consultations ici. Je crois qu'il vous suffit désormais d'arrêter cette pilule et votre risque thrombo-embolique redeviendra votre risque "naturel", toutes choses égales par ailleurs.
Bonne journée.
PS. Je comprends votre effarement.

docpp a dit…

L'indication officielle de DIANE dans le VIDAL est

"Traitement de l'acné chez la femme: l'efficacité est modérée et ne s'observe qu'après plusieurs mois de traitement."


il n'est pas question de contraception et pourtant elle est largement prescrite pour cela sous diffrents noms :Diane 35, Holgyème, lumalia, minerva35, evepar

Martin Wincker dans son site ( tres pédagogique ) sur la contraception le signalait en aout 2003
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=35&var_recherche=diane+35

à la suite d'une recommandation aux prescripteurs canadiens

http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/advisories-avis/prof/_2002/diane-35_hpc-cps-fra.php

on va vers une nouvelle affaire Mediator ? mais combien de temps faudra t'il encore pour que des décisions soient prises?


Anonyme a dit…

Bonjour,

Le Dr Philippe Vignal vient de publier - août 2012- un livre intitulé L'enfer au féminin , livre dans lequel il souligne l’intérêt des pilules à la progestérone SEULE. Pour le Dr Vignal , ce serait là le moyen de prévenir l'apparition de cellules cancéreuses dans la glande mammaire. A le lire,cela constitue un outil simple de prévention que seules des raisons culturelles empêchent d'adopter.

Or dans un de vos bulletins - 10 septembre 2009 http://docteurdu16.blogspot.fr/2009/09/contraception-hormonale-feminine-stop.html - vous exhortiez les patientes à éviter les pilules au Désogestrel.

Avez-vous eu déjà connaissance des préconisations du Dr Vignal ( les mêmes dit-il que celles d'un certain Dr A.E. Schindler )?

Docteurdu16 a dit…

@ Dernier anonyme
Il vaut mieux utiliser levonorgestrel que desogestrel.
Je n'ai pas lu les livres dont vous me parlez.

Anonyme a dit…

Merci Docdu16 pour votre réponse .

Le Dr Vignal a un site ; on peut y lire le point de vue qu'il développe dans son livre , par ex là : http://www.vignal.org/site/page.php?item_ch=26

ou là : http://www.vignal.org/site/page.php?item_ch=83

Maritxu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Maritxu a dit…

Je suis entièrement de votre avis, mais je suis parti pris : j'ai fait une thrombose massive avec embolie pulmonaire à 16 ans suite à la prise de diane 35 + androcur. Je n'ai, évidemment, aucune anomalie connue de la coagulation. 17 ans après, je porte toujours la contention, et on peut dire qu'à force d'en parler autour de moi, j'ai souvent entendu dire qu'il faudrait interdire cette pilule. Si vous tentez quelque chose, j'en suis ! Et j'en connais d'autres !

Anonyme a dit…

A Docdu16, suite à votre réponse du 18 septembre, et au sujet de la Cérazette/desogestrel

"This meta-analysis of eight observational studies did not identify an association between oral progestin-only contraception and risk of venous thromboembolism

Subgroup analysis suggests that injectable progestin contraception is associated with an approximate twofold increased risk of risk of venous thromboembolism relative to women not taking hormonal contraceptione

http://www.bmj.com/content/345/bmj.e4944

Docteurdu16 a dit…

@ dernier anonyme du 28/09 à 14h25
Il manquait effectivement deux choses : levonorgestrel c'est mieux dans les pilules combinées et seul c'est remboursé.

Anonyme a dit…

Je prends Diane 35 depuis 10 ans, je suis tombée enceinte sans problème quand j'ai voulu un enfant (le premier mois suivant l'arrêt) donc non ça ne rend pas stérile.
Je n'ai pas voulu la reprendre immédiatement après ma grossesse et mon acné inflammatoire est réapparue sur le menton. Cette pilule prend soin de ma peau et me permet de contrôler ma fertilité sans pour autant qu'il y est forcément des effets secondaires. Je précise que je mène une vie saine en parallèle (de bonnes nuits de sommeil, je ne fume pas, ne bois pas, j'ai une alimentation saine et je fais du sport 3 fois par semaine). Ma tension est bonne et mes prises de sang annuelles sont impeccables.
Comme tout principe actif elle peut ne pas convenir à certaines personnes mais pour 1 femme à qui elle cause du tort combien en sont satisfaites ? le problème c'est que bien souvent quand ça va mal on se plaint à tort et à travers sur les forums et lors d'un cas grave les médias se précipitent pour relayer l'information, avides de sensationnel et de créer la peur, faisant d'un cas isolé une généralité.
Quand tout va bien on ne cherche pas à le clamer partout donc le fantasme du médicament diabolique enfle bêtement. Les 3/4 qui disent qu'elle ne fonctionne pas ne l'a prenne même pas bien souvent en plus, un comble !
Par ailleurs j'ai fait durant mon adolescence de nombreuses cures d'antibiotiques contre l'acné et à chaque arrêt ça revenait et il fallait augmenter la dose. Or je ne crois pas qu'abuser des antibiotiques soit forcément meilleur que de prendre Diane 35. A ceux qui diront que d'autres solutions existent pour traiter l'acné et l'hirsutisme je répondrais oui mais quand l'acné est trop sévère, les gélules aux plantes et autres recette de grand-mère ont leurs limites. Ne parlons même pas des crèmes agressives prescrites chez le dermato types Cutacnyl ou Différine qui décapent la peau !
Alors oui Diane 35 devrait être prescrite avec un peu plus de discernement par les praticiens et avec une information aux patientes renforcée (ce que mon gygy a très bien fait) car ce n'est pas un bonbon ni un simple produit de beauté mais de là à l'interdire ça me paraît excessif parce que sinon comment se fait-il que la cigarette,l'automobile, les graisses saturées qui tuent bien plus de personnes ne soient toujours pas interdites ?

Anonyme a dit…

Quand j'ai demandé à ma gynéco de changer de pilule après 8 ans de Diane 35 pour avoir une pilule moins dosée et (éventuellement) remboursée par la sécu car je m'inquiétais de l'impact sur ma santé à long terme je me suis entendue répondre "et vous croyez que les IVG c'est bon pour la santé? Vous croyez qu'on a pas assez de recul sur la pilule pour savoir que ce n'est pas dangereux? Et puis c'est pas de ma faute si elle est pas remboursée, on est gouvernés par des vieux qui préfèrent rembourser les traitements anti-ménopause".
Je suis ressortie avec une enième ordonnance de Diane 35 et une plaquette de Diane 35 gratuite que la gynéco avait en "échantillon" dans son tiroir.

Voila c'est juste un témoignage qui montre que même quand le patient se renseigne par lui-même et pose des questions sur son traitement encore faut-il qu'il ait en face une oreille attentive et ouverte. J'ai biensur changé de gynéco.

Anonyme a dit…

bonjour je lis depuis un moment des articles, des avis, des histoires sur la pilule diane35. Vous parlez de l'interdire mais je voudrais simplement partager mon expérience. A 21 ans j'ai une relation depuis deux ans avec mon homme et ne souhaitons pas de bébé,mais mare des préservatifs, je me rends donc chez le gynéco pour parler de contraception, il me prescrit trynordiol, une semaine après gros mal de ventre impossible de bouger, constipation sévère bref rendez vous au docteur car gyneco 2 mois d'attente. Il regarde aucun effet secondaire de ce type de mentionné,il me conseille d’arrêter pour voir si ça viens de là et me prescrit minidrill, pour mon cycle suivant. 2 jours après l’arrêt de trynordiol ouah le soulagement tout redevient normal. je commence donc minidrill 3 semaines après et la malaise au bout de 2 semaines de prise une tension qui grimpe en flèche et des maux de têtes a se cogner contre les murs. je re-vais voir le docteur il me prescrit une autre pilule et paf rebelote tension qui monte en flèche alors que je n'ai jamais eu de problème de tension. j'en ai essayer 6 toutes avec des effets plus ou moins indésirables. au final il me prescrit diane35 me disant bien que c'est un traitement contre l’acné qui marche aussi pour la contraception. Et la miracle des miracles aucun effet secondaires, tout se passe bien. au final il m'a fallut prés de deux ans pour trouver une pilule qui me convienne. Je l'a prends maintenant depuis un an et tout va bien. je suis consciente des effets qu'elle peut soit disant avoir, bien que deux gynéco m'ai confirmé qu'il n'y avait pas plus de risques qu'avec tout autres pilule hautement dosé. Conclusion cette pilule existe depuis plus de 20 ans est prise par une quantité de femmes. Personnellement diane35 m'a aidé dans le choix de ma contraception, même si pendant un moment j'ai envisagé la pose d'un stérilet car trop de contrainte avec les différentes pilules que j'ai eu. avec mon homme nous avons le projet d'un bébé d'ici quelques mois, par la suite j'envisage la solution stérilet.

Anonyme a dit…

Ayant de gros soucis d'acné (je suis passée par tous le traitements, même roacutane), j'ai pris diane 35 pendant 10 ans sans aucun effet secondaire. Je l'ai arrêté pour avoir ma fille. Après l'allaitement, comme j'avais plus de 30 ans on m'a conseillé de changer de pilule. Déjà il m'a fallu en essayer 3 avant d'en trouver une qui me convient et depuis j'ai autant d'acné qu'une ado. A mon âge c'est pas terrible. La Diane n'a pas que du mauvais.

Elise (egarrot@yahoo.fr) a dit…

Bonjour,
J'ai été victime en 2003 d'une thrombophlébite cérébrale (à 21 ans), suivie de plusieurs jours dans le coma et tétraplégique au réveil. Après plusieurs années de rééducation, j'ai très bien récupéré et mène aujourd'hui une vie "normale".
Je prenais Diane 35 depuis 4 mois, sans aucun antécédent, et depuis les analyses hématologiques n'ont montré aucune anomalie.
Je découvre en lisant votre message que Diane 35 pourrait être à l'origine de mon AVC, ce qu'aucun médecin n'a cherché à savoir me concernant.
Ne serait-il pas temps de mener une action concrète pour médiatiser les effets de ce médicament ? Il est impensable que tant de femmes continuent à prendre ce médicament sans en connaître les possibles conséquences !

Anonyme a dit…

Je confirme le risque avec le pilule Diane 35... Ma fille a eu une thrombophlebite cérébrale en juillet de cette année. L'hopital a reconnu après analyse que la pilule Diane 35 en était à l'origine. Ils ont détécté une anomalie génétique du facteur 2 de coagulaiton qui a également été le terrain favorable. Ma fille n'a pas de sequelles et va bien mais suit un traitement pénalisant.
Il faut absolument retirer ce médicament du marché ou bien faire un dépistage de cette anomalie du facteur 2 de coagulation mais cela coûte trés cher probablement.
Comme d'habitude l'enjeu financier (coté labo et Etat) prime sur la santé publique.
Faut-il déclarer cet accident dû à la pilule Diane 35 aux autorités de santé et au laboratoire Bayer?
Que faut-il faire pour changer cela?

Docteurdu16 a dit…

@ Anonyme. Bien entendu qu'il faut déclarer mais le service hospitalier aurait dû le faire.
Je ne crois pas que le dépistage des anomalies de la coagulation soit forcément un problème financier.
Il s'agit d'un problème anthropo-sociétal. Je ferai un commentaire plustard. A +

Docteurdu16 a dit…

@ Anonyme. Je vais essayer de résumer ma pensée.
1) La contraception et la pilule estro-progestative en particulier sont entrées dans les moeurs
2) et considérées comme une avancée majeure pour les femmes qui, avant, étaient des esclaves qui ne jouissaient pas et ne pouvaient contrôler leur corps
3) La contraception est devenue un Droit et il a été déclaré au Tribunal International de la Pensée que ses avantages l'emportaient sur ses inconvénients
4) Ainsi, toute tentative, et en particulier masculine, de soulever des objections éthiques, analytiques, anthropologiques, existentielles, ou médicales est considéré comme un recul majeur de la pensée "moderne", et est attribué à une pensée réactionnaire, misogyne, machiste, voire pire
5) C'en est arrivé au point que les défenseurs officiels et attitrés de la pilule comme, par exemple, Joëlle Brunerie ou Israël Nizand (qui ne s'accordent pas entre eux pour des raisons autres) déclarent que la pilule E/P n'a AUCUN effet indésirable. Ce qui est faux.
6) La prescription de la pilule s'est banalisée comme fait de société et pourtant, si la pilule n'a AUCUN effet indésirable, pourquoi ne pas la vendre dans les supermarchés ?
7) Parce qu'elle présente des inconvénients banals pour certains et mortels pour d'autres.
8) Officialiser la recherche d'anomalies de la coagulation chez la femme avant la prescription de la pilule serait avouer qu'il y a des risques.
9) Si déjà les femmes fumeuses cessaient de prendre la pilule, ce serait une révolution.
10) Toute limitation à la prescription de la contraception est considéré comme une entrave au Droit des femmes : on se tait.
J'espère avoir répondu à quelques unes de vos interrogations.

BT a dit…

@docteur du 16

le médecin réalise avant prescription de contraception orale un bilan biologique ( profil lipidique, glycémie, bilan hépatique et hémostase) qu'il peut approfondir en fonction de l'interrogatoire.Les risques sont quand même reconnus.

soffos a dit…

Bonjour,je découvre votre blog et souhaiterais apporter un nouveau témoignage.

Je prends Diane 35 depuis plusieurs mois (environ 16 si je me souviens bien) et non pas pour une question d'acnée ou de contraception, mais parce que cela fait 5 ans que l'on m'a diagnostiquer un micro adénome hypophysaire à prolactine. Celui ci est contrôlé, et ne grandis pas. Malheureusement, j'ai essayée beaucoup de traitement hormonaux afin de remettre mon cycle en marche qui ont certes marché temporairement, mais qui ont aussi fait augmenter (à 3 ou 4 fois le dosage normal) mes triglycérides...

Depuis que je suis passée à Diane 35, plus aucun soucis! Mon cycle est stable, et mon foie va bien!!

Je suis donc fortement contente de Diane 35, car j'estime qu'a 22 ans, j'ai le droit d'avoir un système hormonale correct...

Docteurdu16 a dit…

@ BT Je ne suis pas certain de cela. Et je dois le dire : j'ai longtemps fait un bilan standard de l'hémostase (pendant 20 ans) et j'ai arrêté car je n'avais JAMAIS rien trouvé. C'est une erreur. Quel bilan d'hémostase, d'ailleurs ? Merci pour la réponse.

BT a dit…

Ce bilan comprend la détermination du temps de Quick,
du temps de céphaline + activateur (TCA), des dosages de l’antithrombine
(antérieurement appelée antithrombine III), des protéines C et S et le test de
résistance à la protéine C activée en présence de plasma déficient en facteur V.
Ce bilan est prescrit par les angiologues en plus du doppler veineux des membres inférieurs en vue d'un traitement des varicosités par produit sclérosant ou laser, sachant que toute anomalie de l'hémostase est une contre-indication au traitement.
http://home.sweetim.com/?barid={152D2786-3F93-4891-B106-5FD26D0BB518}&src=95
http://www.unaformec.org/CDRMG/cederom_ol/recos/anaes/contra_98.pdf

Docteurdu16 a dit…

@ BT Faut-il donc systématiquement faire ce bilan avant toute primo prescription de pilule ? Personne ou presque ne le fait. Cela risque d'écorner sérieusement le dogme de la bénignité de la pilule.

BT a dit…

@docteur du 16
La bandelette urinaire ( si si ne riez pas, certes un examen supplémentaire)pourrait être un bon examen para clinique de dépistage d'une éventuelle anomalie de l'hémostase avec découverte d'une hématurie microscopique.
J'ai utilisé la BU en poste isolé dans le désert djiboutien chez un guide victime d'une morsure de vipère pour dépister un trouble de la coagulation , facteur biologique de gravité (grade II) facilement accessible par une BU .

Anonyme a dit…

Cette pilule est un danger pour celle qui la prenne.

Après avoir été de années sous pilule d'autres marques, ma Dermato m'a conseillé Diane 35 pour mes problèmes d'acné.

Moins de 2 mois après je faisais une embolie pulmonaire à l'âge de 24 ans.
Je pense que tout est dit!!!

Il faudrait interdire cette pilule !!!!

Anonyme a dit…

Je prends cette pilule depuis une dizaine d'années et n'ai jamais eu aucun effet secondaire!

Anonyme a dit…

EN 2000 MA FILLE AGée ALORS DE 19 ANS FAIT UNE PHLéBITE GRAVE ....DEPUIS SES VEINES SONT TRES ABIMées . ELLE A DU SUBIR UNE OPERATION POUR EN EXTRAIRE UNE QU'IL LUI FAISAIT TRES MAL ,SA VIE A BASCULé ....AUCUN MEDECIN NE LA SUIT CAR A 20 ANS C'EST PAS NORMALE ET RISQUé D'AVOIR UNE CLIENTE COMME ELLE
QUEL AVENIR A T-ELLE AUJOURD'HUI ET DEMAIN?
IL FAUT ABSOLUMENT FAIRE DES TAS D'ANALYSES AVANT DE PRENDRE CETTE PILULE "DIANE 35 "!!OU ALORS L'INTERDIRE ....A JAMAIS.

Anonyme a dit…

Je la prends depuis un peu plus d'un an pour les mêmes raisons (acné) et je dois avouer que ça aide pas mal

Anonyme a dit…

Ma fille de 19a a démarré Diane 35, il y a peu pour un problème d'acné, prescrit par notre médecin de famille...(Le traitement dermato bof, bof!) Elle manifeste des nausées de temps en temps, jamais vues avant!?
Doit-elle l'arrêter illico presto?...? A la fin de sa seconde plaquette?...? Et Bla Bla Bla..., Résumé de toutes les questions que je me pose et auxquelles je ne trouve pas de réponses! Retour chez le dermato!? Va t-elle voir un gynéco, si elle le souhaite!?
Et on lui conseillera quoi? Le choix se restreint!!! Aujourd'hui, les pilules de 3è et 4é G sont mises en cause!
On ne sait vraiment plus à quel saint se vouer! En tant que mère, j'ai envie de l'orienter mais Où!??
C'est sérieux la santé!
Bonne année et bonne santé!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Aprés avoir lu les commentaires je dois avouer que sa fait peur.
Mais ça fait quatres ans que je prend cette pillule sans aucun problémes.
Je pense que tous les médicaments peuvent être dangereux, et les effets négatifs apparaissent que sur certaines personnes, ce n'est heureusement pas une l'inverse il ne faut pas l'oublier.

Anonyme a dit…

Bonjour;
Après avoir lu les différents commentaires, je dois dire que je commence a avoir peur.
J'ai commencé a prendre un générique de Diane35 avant hier. Mon médecin (gy) me la prescrit pour réguler mon cycle et pour réduire ma pilosité. Un traitement de 3 mois; mais la je vois qu'il y a des filles qui ont eu des complication en a peine deux mois. Dois je l'arrêter? que dois je prendre a la place? dois je revoir mon medecin?

Claire a dit…

Bonjour,
Je prends cette pilulle depuis bientôt 10 ans. Elle m'a été préscrite lorsque j'avais 19 ans, en grande partie pour l'acnée que j'avais à la fois dans le dos sur la figure et sur la gorge et pour des règles TRES douloureuses.
Je n'ai jamais eu de soucis. je fais regulirement prise de sang et prise de tension et rendez vous gynéco (annuellement) .
Maintenant comme " Anonyme" j'ai un rythme de vie sain et je ne fume pas.
Ca fait partie des éléments à vérifier lorsqu'elle est préscrite, mais je doute que toute les jeunes filles à qui on pose la question: " est ce que tu fumes" soient totalement honnetes dans leur réponse...

Anonyme a dit…

27 ans que je prends Diane 35 ,2 enfants et jamais on ne m a parle egalement des risques:LES BOULES

Taina Cluzeau a dit…

J'ai commencé la diane35 vers 12-13ans je crois, j'étais en 5e et j'avais de l'acné. mon docteur nous (ma mere et moi) a proposé cette pillule comme solution. je devais etre réglée depuis deux ans seulement. Mon premier bouton d'acné je l'ai eu en cm2, je m'en souviens, il était énoorme et les annes suivantes ça c'est multiplié. bref, on essayé biactol (grosse erreur), cutacnil (fonctionne mais ne fait pas tout disparaitre et ça tache les vetements !!! "important" qd on est ado), puis le docteur a de nouveau proposé cette pillule qu'il donnait par ailleurs à sa fille du meme age. En trois mois, mon acné a disparu. qd on est ado c'est sympa :-) j'ai pris du poids (comme bcp d'ado et mon medecin m'avait dit de faire gaffe d'ailleurs mais en general hein pas par rapport a la pillule).
J'ai commencé à avoir des migraines ophtalmique horrible en 2nde au lycée. on m'a dit de regarder si c'était en rapport avec mon cycle mais non...
ceci dit j'ai arreté cette pillule à trois reprises (ac remplacement par une autre pillule) : retour d'acné aprés deux- trois mois d'arret mais arret des migraines mensuelles aussi lors de la derniere pause (pour les autres arrets je ne me souviens pas si ça a eu effet sur la migraine)...
maintenant je crois reussir a controller ces migraines, je dois avoir une ou deux crises par an et je les maitrises de sortes a ce que ca ne devienne pas un enfer.
Pas d'autres effets secondaires a priori.

J'ai toujours entendu parler de Diane35 en mal. Elle a mauvaise réputation. trop forte, pas une "vraie" pillule (mais fonctionne aussi tres bien comme pillule donc je ne vois pas l'interet de cet argument). C'est pour ça que j'ai essayé d'arreter mais je ne supporte pas l'acné ça rend moche... et c'est peut etre moins grave d'etre moche que d'avoir une embollie mais c'est quelque chose de chiant quotidiennement.

Maintenant il y a quelque chose qu'il faut arriver a comprendre. ces embolies arrivent-elles du jour au lendemain ? ou y-a-t-il des signes avant coureurs ? arrivent-elles au debut du traitement ou aussi aprs 10 ans ? y-a-t-ils des profils a risque ? (fumeuses, cholesterol, genetique) quand on dit que la diane 35 multiplie par deux les risques d'embolies par rapport aux pillules classiques ça veut dire quoi ? qu'on passe de 20 cas sur 100 000 à 40 cas sur 100 ou qu'on passe de 1 cas sur 100 000 à 2 cas sur 100 000 ? pcq dans la 2e hypothèse, je continue à prendre le risque... ce risque il est superieur ou inferieur à celui d'avoir un accident de voiture pour ma tranche d'age ? (j'ai 25 ans, ça fait donc plus de 10 ans que je prends cette pillule)

tous les medicaments ont une probabilité d'effets secondaires plus ou moins graves. tous les medicaments fonctionnent plus ou moins bien en fonction des personnes. aucun medicament n'est parfait. Mais beaucoup aident beaucoup de gens. donc interdire me semble aussi un peu radical.

pour finir, je vais voir ma dermato, il y a 4 jours (janvier 2013) pour x raison et en profite pour lui poser la question du changement de pillule avec toutes ces news sur les pillules de 3e et 4e generation. sa reponse : aucun souci a vous faire, aucun effet secondaire (je cite là) continuez... 2 jours apres ma mere m'appelle affolée : ils ont parlé de la diane35 aux infos, elle est dangereuse aussi...

en attendant je vais me mettre a voir le gyneco tous les ans (j'en ai vu un seul ds ma vie) au cas ou les signes prédictifs d'une embolie pulmonaire soient detectables...

Anonyme a dit…

Je prends Diane 35 depuis de nombreuses années et je n'ai pas les problèmes que vous décrivez ! Il faut dire que j'ai une très bonne hygiène de vie, je ne bois pas ni ne fume et mes analyses sanguines sont parfaites ! Evidemment je respecte les règles et j'ai toujours eu connaissance des risques ! Cette pilule a changé ma vie et je peux dire même qu'elle me l'a sauvé car j'avais de nombreux problèmes liés à mes cycles menstruels ! Sur un cas fâcheux vous faites une généralité sans vous souciez des femmes comme moi à qui Diane 35 a rendu la vie plus facile ! Bien sur cela demande des efforts pour avoir une bonne hygiène mais ça vaut le coup, je peux vous le dire !!!

Ariane a dit…

Je peux vous assurer que la " bonne hygiène de vie " que vous mentionnez n'est absolument pas une garantie face aux risques très graves et réels de Diane 35 !
Lisez plutôt mon témoignage sur le site de l'AVEP ( http://www.avep-asso.org ) sous le prénom Ariane, et vous comprendrez ! Je suis là pour témoigner , d'autres jeunes femmes n'ont pas eu la chance de pouvoir le faire car leur vie s'est arrêtée !!!
Merci à vous cher Docteurdu16, vous rendez par vos propos courageux et justes , les lettres de Noblesse au métier de médecin .

bea a dit…

l'important est juste de savoir que prendre cette pilule, c'est jouer à la roulette russe. certaines y gagnent en confort et d'autres (beaucoup moins nombreuses, certes) y perdent beaucoup. Et ce n'est pas en multipliant les analyses et en ayant une "vie saine" (ce genre de commentaires me fait bondir) que vous serez à l'abris. D'abord, les analyses et recherches prescrites sont trop succintes pour repérer les risques notamment liés aux troubles de la coagulation et ensuite, nombreux sont les "accidents" qui ne sont pas liés à ces problèmes de coagulation. Dans mon cas, j'ai fait une phlébite massive du bras droit après 2 mois de prise de la Diane 35. Des examens approfondis ont montré que le passage entre la dernière cote et la clavicule était un peu étroit...et la pilule a fait le reste ! Le dernier point que je voulais évoquer est qu'il ne s'agit pas de risques ou d'effets indésirables bénins, on parle içi de phlébite, d'embolie pulmonaire, d'AVC qui laissent souvent de graves séquelles sans parler de celles qui ne s'en sortent pas. Enfin, les symptômes de ces accidents sont souvent difficilement diagnostiqués car les médecins pensent rarement à une phlébite quand une jeune femme leur dit qu'elle a mal au mollet. Ces "accidents" ont très souvent lieu dans les 6 premiers mois...donc si vous l'utilisez depuis plus longtemps, vous êtes semble t'il sortie de la "zone de risque" pour les autres je dirais : "priez pour ne pas faire partie de la petite minorité qui subira un grave accident...ou mieux, arrêtez cette pilule

Anonyme a dit…

Vous êtes partout (Ariane) même sur le JDD, vous faites une chasse aux sorcières sur la pilule Diane 35. J'ai moi-même laissé un commentaire car j'avoue que c'est bizarre toute cette histoire.

Ariane a dit…

Je vous laisse développer ?.....
Que trouvez-vous " bizarre " ?

Ariane a dit…

Je vous ai répondu sur votre commentaire laissé sur le site du JDD !
Bonne soirée .

Ariane a dit…

Diane 35 n'a pas reçu l'indication " contraception " dans son autorisation de mise sur le marché :
au risque de vous contredire, les effets dramatiques de Diane 35 ne sont pas réservés aux femmes ayant des facteurs génétiques favorisant les thromboses, j'en suis la preuve, je n'ai aucun facteur génétique ( Leiden ou hyper-coagulation ) et j'ai failli mourir d'une embolie pulmonaire massive en 2011 !
Distes aux parents qui ont perdu leur fille ( cf Site de l'AVEP rubrique témoignages ) qui'il ne faut pas je cite la réaction de quelqu'un sur le JDD " effrayer les jeunes femmes d'aujourd'hui " ou comme vous le dites " faire la chasse aux sorcières " , je doute que ces parents apprécient !
J'ai deux filles également, une en âge de prendre la pilule et qui revendique le droit de prendre un contraceptif qui sera sans danger pour elle , c'est ça la vraie liberté et la raison de ce soulèvement médiatique !

Anonyme a dit…

bonjour mon médecin m'a prescrit la diane 35 il y a 9 mois ,est ce qu'il y a vraiment un risque potentielle d'avoir une ambolmie pulmonaire ?
en sachant que j'ai des petite pbs d'hasme et que je ressent de légère crampe au niveau de la poitrine ? répondez moi rapidement que je change de pilule

Docteurdu16 a dit…

@ Anonyme de 19:24 : Téléphonez à votre médecin. Lui seul est capable de connaître votre contexte, votre situation et vos valeurs et préférences.

Anonyme a dit…

C'est votre article que l'on devrait interdire. Vous trouverez toujours au cours de votre vie de potentiels risques. La crème épaisse avec 2,5% de matière grasse est dangereuse pour ceux qui ont de la tension. Vous allez l'interdire pour tous le monde ? L'important est d'INFORMER le patient, qu'il sache que la façon dont il agit peut nuire gravement à sa santé.
Je prends Diane 35 en parfaite connaissance de cause, je me suis informée. Elle me convient PAR-FAIT-TE-MENT. C'est un confort de vie incomparable.

Anonyme a dit…

Je doute que le fait d'être " informée " sur la dangerosité d'un médicament , fasse que votre santé ne soit pas menacée !!! En connaissance de cause , vous jouez à la roulette russe : peut-être vivrez-vous en harmonie sans accident médical grave toute votre vie sous Diane 35 ou bien , manque de chance , vous risquerez un jour d'y passer ! Certains médicaments représentent évidemment des enjeux financiers tellement plus importants pour les multinationales pharmaceutiques que la santé de leurs utilisatrices !

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Je prends Diane 35 depuis mes 28 ans et j'en ai 48, ma gynécologue me la prescrite pour mes problèmes de peau et pour avoir des règles régulières sinon rien et ceci depuis ma jeunesse. Je ne fume pas, ne boit pas et je peux vous garantir que je suis en pleine forme, je suis suivie régulièrement par la même gynécologue et à mes 45 ans elle a décidé de ma la retirer car je l'avais depuis longtemps, elle m'a prescrite une mini que je n'ai pas supporté au bout d'un mois, des maux de tête en permanence elle m'a dit de tenir 3 mois mais impossible, elle m'a remis Diane 35 et depuis tout va bien. J'ai aussi des problèmes de tyroïde, je suis en hypo, alors je me pose des questions Qui croire ? moi en tout cas rien a signaler. Bonne soirée

Docteurdu16 a dit…

@ Anonyme précédente. J'ai eu mon permis de conduire en 1970, je roule à 200 à l'heure sur les autoroutes, jamais un radar ne m'a repéré, je n'ai jamais eu d'accident, je me sens bien en appuyant sur le champignon, un sentiment extrême de puissance, ma voiture de sport est magnifique et je suis vivant.
Rappelons ici qu'il n'existe pas de bénéfice individuel en médecine, seulement des données statistiques collectives.
Bonne vie.

Anonyme a dit…

Bonjour,
je prends diane 35 depuis 5 ans maintenant qui plus est en fumant.
De base je n'ai jamais été informée des effets indésirables, depuis j'ai des problèmes de retours veineux. j'ai 23 ans et les deux saphènes internes complètement abimées et à la limite du stripping...
Je n'ose pas l'arrêter car j'ai peur d'avoir une grosse poussée d'acné.. avez vous un conseil? (je suis entrain d'arrêter de fumer)

Anonyme a dit…

Vous n'avez sans doute jamais eu de problèmes d'acné pour ne pas comprendre ce qu'une personne qui prend diane 35 et qui voit de réels résultats positifs sur sa peau peut ressentir. Désolée, mais Diane 35 a changé ma vie et mon moral ! Je l'ai prise tard, parce que mon généraliste est TRES prudent et ma gynécologue encore plus. Oui, il y a des risques mais vivre est un risque. Le plus gros risque de thrombose est pour les femmes enceintes, ne l'oublions pas. Par ailleurs, diane 35 a pour avantage de combiner deux avantages : lutter contre l'acné et empêcher une grossesse. Je devrais prendre deux médicaments à la place ou plus, peut-être serait-ce meilleur pour ma santé ? Ou alors je devrais accepter ma nature et ne pas me soigner, je n'aurais sans doute plus besoin de contraceptif non plus si j'avais une acné monstrueuse ? Réfléchissez à vos interdits et pensez à ceux qui souffrent aux quotidiens et qui ont été aidés par ce médicament. Tous les médicaments présentent des effets secondaires. Dans mon cas ils sont bien inférieurs aux avantages. De plus un autre médicament contre l'acné a été supprimé au second semestre 2012, à cause des 'effets secondaires'. A la fin, il ne va rester que rouacutane pour traiter l'acné, ce médicament est bien pire et est prescrit à tour de bras, mon médecin ne voulait surtout pas me le donner.

Ariane a dit…

Je comprends fort bien votre souffrance face à vos problèmes de peau , mais il y a un réel problème avec Diane 35 qui a la double casquette de traitement contre l'acné + un contraceptif qui lui n'a pas reçu d'autorisation de mise sur le marché en raison de ses risques de TEV ( risques de thrombo-embolie-veineuse ) qui sont multipliés par 6 ! Diane 35 ne devrait servir qu'au traitement de l'acné grave résistant à d'autres traitements et sous stricte contrôle d'un dermatologue averti .
Quant aux risques de thrombose liée à la grossesse , je suis au regret de vous dire que j'ai eu quatre enfants et que pas une grossesse ne m'a occasionnée de TEV, alors que Diane 35 a favorisé directement mon embolie pulmonaire ! Il est inacceptable qu'un médicament foudroie quelqu'un en bonne santé et si c'est le cas il doit être retiré du marché.

Anonyme a dit…

Je pense que nous sommes d'accord sur le fond, diane 35 n'est pas un contraceptif mais bien un médicament contre l'acné qui a des effets contraceptifs.

Je comprends moi aussi votre souffrance, mais bien que vos grossesses n'aient pas favorisées des thromboses ou des problèmes pulmonaires, je vous assure que la grossesse favorise les risques (http://www.has-sante.fr/portail/plugins/ModuleXitiKLEE/types/FileDocument/doXiti.jsp?id=c_267610).

Effectivement, si vous n'aviez pas de problèmes de peaux, vous n'auriez pas dû prendre diane 35 et dans cette optique, une erreur a été faite.

Mais interdire diane 35 c'est l'interdire tout court et dans tous les cas ce que je ne peux pas approuver, ce médicament rend véritablement de grands services et je ne l'arrêterais pour rien au monde (même si je suis consciente des risques).
Mon médecin a attendu près de 10 ans de problèmes de peaux avant de me le prescrire, j'ai fait le tour de tout (sauf rouacutane)avant de me tourner vers diane.

Anonyme a dit…

Personnellement depuis mes 18 ans (j'en ai 23 ans maintenant), je prend diane 35 et tout va très bien. Je vois pas pourquoi on devrait l'interdire alors que pour certaines femmes comme moi tout va bien. Je me vois mal essayer une autre pilule que je ne supporterais peut etre pas surtout que j'ai eu des soucis d'acné avant. De plus CHAQUE pilule comporte des risques comme chaque médicaments !!

Anonyme a dit…

Je peux voir que les avis sur la diane 35 sont plutôt mitigés ^^
J'ai commencé à la prendre à mes 17 ans pour des problèmes de peau et j'ai continué par la suite à la prendre dans un but contraceptif. Cela fait maintenant presque 8 ans et tout va bien. Après le plus important et d'aller voir son gynécologue tous les ans et de faire des analyses de sang.
Il faut garder en tête que c'est un médicament et qu'il comporte donc des effets indésirables (il faut toujours lire la notice!!).
Toutefois je ne pense pas qu'il faille l'interdire. Si on commence a interdire tous les médicament avec des effets indésirables, il ne va nous rester que les remède "de grand mère" pour nous soigner ^^

Ariane a dit…

Au secours Docteurdu16 , venez expliquer à tous ces Anonymes, la réelle dangerosité de Diane 35 , apparemment pour beaucoup , le rêve d'avoir une peau de bébé l'emporte largement sur la crainte des risques de TEV x 6 lorsqu'on prend Diane 35 !!!!

Docteurdu16 a dit…

@ Ariane. Que voulez-vous que je fasse de plus ?
Les informations sont claires mais la prise en compte individuelle du risque est personnelle. Tout le monde a entendu dire :"Je fume depuis 40 ans et je n'ai pas de cancer du poumon" ou "Untel a eu un cancer du poumon et il ne fumait pas", donc je continue de fumer. Or, tout le monde sait que fumer est dangereux.
Nous devons tenir compte des valeurs et préférences des patientes. Elles sont informées et elles pensent qu'elles passeront au travers. Je l'espère pour elles.
Le problème est celui-ci : une patiente vient me voir pour que je lui prescrive Diane et je refuse pour les raisons que vous connaissez et dont je lui fais part. Elle me traite de mauvais médecin, elle me dit que je ne sais pas ce que c'est que d'avoir de l'acné ou des poils, que, donc, je suis un macho, un misogyne, qui ne prend pas en compte les désirs des femmes. Tant pis.
Bonne journée.

Ariane a dit…

Merci de votre réponse Docteur. Je vous ai envoyé un @ sur votre boite " club-internet.fr " il y a trois jours , je vous le réexpédie .
Respectueusement

Anonyme a dit…

Quel dédain dans votre "peau de bébé" !

JA a dit…

Et bien vous étiez lanceuse d'alerte.....

Ginette 33 a dit…

bonjour,
comme beaucoup d'entre vous j'ai pris très longtemps diane35 (14 ans pour être précise)
ce qui m'effraie le plus c'est que j'ai pris ce traitement sans savoir que ce n'était pas une pilule mais un médicament contre l'acné!!!
5 gynécologues successifs et personne ne m'a alerté!
Depuis 2 ans maintenant (grossesse) je ne la prend plus...
Cependant, je tiens à dire que ce médicament n'a eu sur moi aucun effet secondaire, bien au contraire...
je trouve que le réveil soudain face à cette "menace" me paraît disproportionné... En effet, diane 35 a causé 4 décès et c'est bien malheureux, car perdre la vie de cette façon là c'est injuste...
Mais il y a sans doute beaucoup d'autres médicaments qui ont causé encore plus de décès et dont on ne parle pas... je suis sûre que certains sont morts après avoir pris des médicaments courants, que nous avons tous encore dans notre pharmacie...
En tout cas, si vous êtes inquiètes, faites comme moi, téléphonez au service mis en place par le gouvernement et posez toutes les questions qui vous tracassent, vous apprendrez comme moi, que les effets dévastateurs de cette molécule interviennent surtout dans la première année de traitement et qu'ils disparaissent à l’arrêt de la pilule (ce qui est dit nulle part!)

Anonyme a dit…

J'ai eu in bébé en décembre 2011 après mon rc mon gygy ma mise sous cerazette avant de poser un implant qui ne n'allait pas donc on est passé à diane35 car je souffre aussi d'acné. Sincèrement des que j'ai entendu parlé des problèmes au information j'ai arrêté direct car pas au courrant de tout les risques! La sa fait 15 jours que je n'ai plus de contraception et la semaine dernière j'ai consulté mon médecin afin de savoir si oui ou non il y avait un risque elle ma clairement répondu que non diane35 n'est pas une pilule dangereuse bref j'apprends hier Queneau fait si et je tombe sur cette page... Super la consultation j'ai payé pour avoir une information fausse qui risquerais en plus de mettre ma vie en danger!!!! Je précise aussi que je prend la pilule depuis 11ans et je n'ai jamais passé le moindre examen c quand même dingue!!! Ok elle est bénéfique pour certaines mais elle a quand même entraîné la mort pour d'autres à choisir entre vivre poilue, boutonneuse et voir mob fils grandir ou avoir un risque de mourir sans poils avec un super peau personnellement mon choix est fait ...

Anonyme a dit…

Quid du traitement Andrcur 25mg ou 12.5mg (un demi ou quart de comprimé) associé à des oestrogènes "naturels" (provames, ou oromone) 1 ou 2 mg ?
Le principe actif d'androcur est également l'acétate de cyprotérone contenu dans diane 35. Mais il y en a bien plus (dites-moi si je me trompe) dans l'androcur.
Donc est-ce l'association Acétate de cyprotérone+éthynilestradiol de diane 35 qui est dangereuse, ou bien l'acétate de cyprotérone seul ? Et dans ce cas la contraception adrocur+oromone est-elle encore plus dangereuse ?
Merci

Ginette 33 a dit…

anonyme, tu dis que tu as eu une information fausse... ta gynécologue ne t'as pas non plus dit de mensonge... ce n'est pas plus dangereux que d'autres médicaments c'est juste très médiatisé en ce moment...
Rappelle la, et pose lui la question!

Docteurdu16 a dit…

Le problème de l'androcur associé est la dose de cyproterone (beaucoup plus importante que celle de la diane 35.
L'autre problème : l'androcur associé n'a pas l'indication officielle Contraception.
Il semble que cela soit prescrit pour des jeunes femmes en dehors des indications qui sont hirsutisme sévère...
Voir le site Eureka http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-bandrc01-ANDROCUR.html
Voilà.

Anonyme a dit…

Bonjour

Pour ma part, je ne pensais pas que Diane 35 était si dangereuse que cela!

Je la prend depuis maintenant 7 ans... J'aimerai beaucoup l'arrêter..

Le problème étant que j'avais tenté de l'arrêter en 2009 et que pendant 6 mois j'ai eu une perte de cheveux extraordinaire, des boutons, pousse de poils.. l'horreur.

Cette pillule m'a été prescrite par un gyné peu scrupuleux car je n'avais aucun soucis d'acné si ce n'est deux trois boutons sur le front.. à 17 ans normal...

Alors quand on pense qu'on est devenu "dépendante" à cette pillule et que lors de l'arrêt on a ce genre d'effet secondaires.. c'est pas la joie!

D'ailleurs de nombreux témoignages relatent les mêmes effets!

Mais le pire, c'est pour la chute de cheveux, la mienne s'est stabilisée car j'ai repris diane et suis un complément alimentaire spécifique mais elle peut être irréversible pour certaines.

C'est pourquoi si la commercialisation de Diane est arrétée je me demande si prendre un quart d'Androcur peut être moins dangereux que Diane qui associe la cyprothérone avec les hormones??

Merci de votre aide !

01 a dit…

ça y'est ils vont arrêter Diane 35 sous 3 mois.

Je suis atteinte d'hyperandrogénie (mon tx de testostérone est sup à la normal dans le sang), je suis sous diane 35 (2mg d'acétate de cyprotérone) depuis 2001 + 10 premiers jours d'Androcur (50mg d'acétate de cyprotérone) : pour protéger mes ovaires, prescrit en premier lieu par mon endocrinologue, puis par généraliste et gynécologue. Les effets visibles de la maladie sur moi : pilosité importante, règles anarchiques, surpoids. J'ai aussi essayé un autre traitement composé œstrogène + 20 jours d'Androcur, mais je le supportais moins bien.

Il y a quelques mois j'ai arrêter le traitement pendant 2.5 mois (pas de règles, les poils qui ont repoussé) donc je l'ai repris.
Je sais que c'est mauvais (depuis longtemps), mais maintenant nous vrai patiente avec une vrai pathologie on paye.

Que faire, quoi prendre ?
(je vais de toute façon sous 3 mois prendre rdv avec un nouveau gynéco)
01

Anonyme a dit…

voila diane 35 interdite, et comme dit precedement nous vrai patiente ayant des probleme hirsutisme on prend quoi maintenant sa fait 16 ans que je suis sous diane plus de poil le jour ou de decide de tomber enceinte arret de la diane pfut sa repousse directe . et donc la on fait quoi le laser c'est pas rembourser les epilation electrique non plus c'est bon franchement, je le sais depuis le debut que c'est pas une pillule mais un traitement que l on enleve pour celle qui la prenne que comme pillule je comprend mais nous on fait quoi on subit nos poils, j ai vu qu'il y avait une autre pillule qui marche sur les poils mais c est une de 4ieme generation donc c'est encore pire.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Vous dites que Diane est dangereuse? certes mais que pensez de certaine pilule de quatrième génération plus dangereuses pour nos veines que Diane et qui pourtant reste en vente? et qui de plus resterons, avec un peu de chance, les seules solutions des femmes acnéique ou avec une pilosité importante. De plus, vous dites aussi qu'elle n'a pas l'autorisation pour la vente en tant que contraceptif, mais pour quelle raison? économique, pour ne perdre le marché allemand, on joue avec la loi. D'ailleurs les grossesses sous cette pilule ne sont pas plus nombreuse que pour les autres...
Cette décision est honteuse, scandaleuse, premièrement elle ne tient ni compte de la souffrance des patientes qui en ont vraiment besoin (plus nombreuse que celle qui l'utilise uniquement comme contraceptif) et enfin elle ne fait que répondre à une psychose savamment entretenus par les médias.
Enfin je trouve très hypocrite d'interdire cette pilule alors que d'autres médicaments plus dangereux et responsable de plus de morts sont toujours en circulation. Encore une fois se sont les femmes qui trinques alors même qu'elles subissent de plein fouet les dictats de beauté de notre société...bravo!

Anonyme a dit…

Je ne suis pas médecin mais d'aprés ce que j'ai pu lire, je pense que Roaccutane est pire que la Diane 35.Pourquoi ne parle t-on pas de ce médicament plutôt que la Diane.J'ai 28 ans et cela fait 10 ans que je prends la Diane à cause de mon acné et je n'ai jamais eu de soucis.
J'aurai pu décider de prendre Roaccutane mais j'ai préférer la Diane car les risques me senblaient moins nombreux?Qu'en pensez-vous?

XOXO a dit…

À anonyme précedent :
Je pense que vous devriez lire avec attention les explications de Docdu16 puisque vous le dites vous-même , vous n'êtes pas médecin ! Vous y trouverez toutes les réponses à vos interrogations venant de quelqu'un qui connait le sujet sur le bout des doigts et qui dit les choses sans détour contrairement à d'autres ( cf.JDF sur France 2 par ex ! )
CDT

Claire a dit…

Bonjour
J'ai lu tous les commentaires et je me rends compte que vous ne répondez presque jamais aux femmes qui vous font part de leur besoin de Diane 35 pour des traitements spécifiques (acné sévère, hirsutisme, alopécie androgénique). La seule fois où vous avez vaguement répondu c'était pour souligner que la médecine était faite pour la collectivité et non les minorités.
Donc nous on doit se taire parce qu'on est pas assez nombreuses, c'est cela?
Personnellement,je suis enseignante, j'ai une étudiante handicapée dans mon TD. Elle bénéficie d'un tiers temps pour ses examens. Je reste bénévolement une heure de plus pour surveiller la fin de son examen.
La prochaine fois je lui expliquerais que comme elle ne constitue qu'une infime minorité parmi mes étudiants, elle n'a aucun droit ni à mon respect, ni à ma considération.

Docteurdu16 a dit…

@ Claire.
Comment vous répondre ?
Je pourrais vous dire que ce n'est pas sur un forum que l'on répond directement aux patients... Surtout pour "répondre à leurs besoins"...
Mais...
Je pourrais vous dire qu'en 34 ans de médecine générale je n'ai qu'une seule femme sous diane 35 prescrite par une gynéco... et que j'ai renouvelée... au cours des ans en traînant des pieds et qu'elle est venue me voir la semaine dernière pour changer. Le poids de mes consultations n' a rien fait par rapport à la pression médiatique : je suis bien peu de choses.
Pour le reste 350 000 femmes seraient traitées par Diane 35 en France... Une forte minorité ?
Je pense donc qu'il serait souhaitable que vous alliez voir le médecin qui vous prescrit Diane 35, il y a d'autres pilules, d'autres traitements, d'autres dermatologues...
Je vous signale que je travaille dans une région où il y a beaucoup de femmes maghrébines et brunes qui sont très demandeuses de traitement contre la pilosité.
Et je n'ai pas l'impression que les malades aient quitté le cabinet.
Je ne suis pas un expert, je ne réponds donc pas à vos questions sans vous avoir examinée.
Quant à votre dernière phrase très méchante, contrairement à ce que vous pensez, elle n'est pas méchante pour moi mais pour vous. Je ne vous explique pas.
je vous souhaite une bonne soirée.

Anonyme a dit…

Maintenant que cette pilule va être arrêtée de la vente, je me demande bien comment je vais faire, et je ne suis pas la seule je pense!
Je prends un des génériques de Diane 35 (evepar) depuis 6ans, elle m'a été prescrite par le gynéco de ma mère parce que j'avais de l'acné (incurable après plusieurs traitements, plusieurs dermatos...) et de très fortes douleurs et vomissement pendant mes règles: après 2mois, tout avait disparu ça a clairement changer ma vie! Niveau analyses de sang, aucun problèmes, et j'en ai fait bien souvent. J'ai essayé de changer de pilule pendant l'été dernier et j'ai eu l'impression de retomber 6ans en arrière: boutons sur le visage, la poitrine, le dos, et nausées-mal de ventre qui m'ont cloués au lit (très pratique de dire à son employeur qu'on ne vient pas parce qu'on a ses règles à plus de 20ans...). Si aujourd'hui on a tant de problèmes autours de cette pilule, c'est bien à cause des prescriptions trop abusives qui ont été faites car je ne suis pas la seule pour qui cette pilule a été utile et prescrite dans un cadre bien précis. Et qu'est ce qu'on va faire à la place? Nous envoyer voir des dermatos alors qu'on y a passé des années sans résultats? Jouer à prendre 50 pilules différentes en 6 mois parce qu'on les supporte pas (ce qui a mon avis n'est pas très bon...) Nous dire qu'on est toutes des princesses égoïstes qui ne "veulent qu'une peau de bébé" ? Dans tout les médicaments que l'on prend, il y a des risques de toute façon, mais on ne compte jamais les bénéfices, c'est encore une fois de plus une grosse polémique pour rien en comparaison avec celle sur les pilules de 3ème-4ème générations.

Pilule Diane 35 a dit…

Ce blog est très bon, il nous donne une bonne connaissance de diane 35. j'ai 26 ans et j'utilise la pilule diane 35 régulièrement. il est la meilleure pilule.

Pilule Cerazette a dit…

Bonjour, Je m'appelle flora et cela fait maintenant 5 ans bientôt que je la prends, et que j'allaite mes enfants, et n'ai aucun problème.