jeudi 12 septembre 2019

Entorse de cheville : accès direct chez le kinésithérapeute pour soulager les urgences.


Une des mesures proposées par le gouvernement pour soulager les urgences est que les malades puissent avoir un accès direct chez les masseurs-kinésithérapeutes diplômés d'Etat (MKDE) en cas de lombalgie aiguë et/ou d'entorse de cheville. 

Les MK ont sauté au plafond de joie (ICI) mais ce n'est pas nouveau (LA).

Nous allons montrer ici qu'il s'agit d'une fausse bonne idée. Non pas parce que les MKDE seraient incompétents ou parce que les MG et les urgentistes seraient compétents mais parce que cette annonce a pour but originel (selon la ministre) de soulager les urgences.

Commençons par l'entorse de cheville.

Qui sait quelle est la fréquence de motif de consultation aux urgences pour une entorse de cheville ? 4 % (mais c'est en Suisse : voir LA) On imagine donc la fréquence de ce motif de consultation en médecine générale... Pas de chiffres dans des données de 2009 (LA).

Quelle est l'attitude à adopter en cas d'entorse de la cheville ?

Chez les adultes entre 18 et 55 ans les critères d'Ottawa (LA) indiquent s'il est nécessaire ou non de prescrire des radiographies (voir ICI une actualisation des données initiales faites en 2004 par la SFMU) chez un patient se présentant avec une entorse de cheville.

Si cela n'est pas nécessaire : une immobilisation est indiquée. 

Quelle est la meilleure immobilisation de cheville ? Oui : mais ancien : LA.

Quel est le rôle du MKDE : très ancien et HAS : ICI. En 2003 : ICI

Intérêt de la kinésithérapie : douteux ? LA

Donc, en cas d'entorse bénigne de cheville.

Que fait (en théorie) le MG ? Il ne prescrit pas de radiographies, il prescrit un glaçage, une immobilisation (voir plus haut sur les techniques), éventuellement des antalgiques et des conseils (ports de chaussures adaptées, mobilité, et cetera) et... un arrêt de travail.

Quel est le rôle spécifique du MKDE ?

Donc, en cas d'entorse non bénigne de la cheville.

Que fait (en théorie) le MG ? Il prescrit des radiographies, bla bla.

Quel est le rôle spécifique du MKDE ?

Le rôle spécifique du MKDE est secondaire dans le temps : il permet dans le cadre d'entorse bénigne et non bénigne d'éduquer le patient pour récupérer la mobilité, pour atteindre l'antalgie et pour  proposer un programme d'auto rééducation permettant de prévenir les récidives.

Il s'agit donc d'une fausse bonne idée.

Et ne parle pas des cas où nous sortons des critères d'Ottawa.

Je vous invite à lire une série de tweets de Kalie : ICI. Ils concernent surtout la lombalgie qui est un problème d'une autre complexité que l'entorse de cheville (la fréquence des lombalgies communes comme motif de consultation était en 2009 de 6,88 % dans les cabinets de médecine générale). J'ai apprécié son argumentation et j'ai été pour le moins surpris de ce que j'ai lu dans les commentaires.

Pour l'instant j'ai été d'un calme surprenant.

Ma conclusion est celle-ci : Madame Buzyn est un homme politique comme un autre, elle propose des mesures démagogiques, sans intérêt pratique, qui ne vont rien résoudre mais qui font le buzz et accessoirement qui dressent les uns contre les autres les professionnels de santé.

Autre chose : le recours direct à l'ostéopathe dans toutes les pathologies traumatiques ou post traumatiques est devenu un réflexe sociétal. Cette proposition va la renforcer.

Il existe des médecins ostéopathes comme il existe des MKDE ostéopathes, comme il existe des ostéopathes non médecins, non MKDE.

L'ostéopathie est une horreur.
PS du 15/09/19 : Voir un thread de Martin Fierro qui reprend une video de Anamorphoscience : LA.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors

L’homéopathie est une arnaque, la naturopathie n'en parlons même pas. L'Osthéo pffff.

Ok admettons. question intéressante : comment ces arnaques sont-elles devenues si présentes ? pensez-vous qu'il y a une baisse du niveau intellectuel de la population qui fait que les bonimenteurs vendant des eaux miracles en petit flacon sont revenus ? (les études montrent que le niveau intellectuel - qui n'est pas le niveau scolaire entendons nous bien - augmente et même que plus le niveau intellectuel est élevé, plus les alternatives à la médecines sont utilisées. je dis cela, je ne dis rien.)

Peut être que les gens se sont tournées vers ces autres personnes (je n'ose pas dire praticien, ou patricien, car ce serait crime) parce que les réponses qui leur ont été données n'étaient pas satisfaisantes.

Combien de patients ou patientes ont été renvoyés chez elles/eux en disant que c'est dans la tête ? souvenez-vous du nouveau levothyrox. Combien de médecins n'ont pas braillé avec les ânes pour dire que ce n'était pas dans la tête ? Et celles et ceux qui ont mal au dos ? elles doivent prendre 3 grammes de doliprane par jour ? tous les jours ?

Que pensez-vous que les patients (hommes et femmes) à qui on a dit que c'était dans la tête ont fait ? ils sont rentrés chez eux se coucher ? ils ont tenté de trouver une solution. Et si ce qu'il trouve les soulage. est-ce de leur faute ? de la faute des charlatans ?

Parce que honnêtement, qu'attend-t-on d'un médecin ? que l'on soit entendu en premier lieu, puis soulagé et si c'est possible (et que nous sommes malades) être guéri. Dans cet ordre là.

Toutes ces arnaques règlent (au moins) les 2 premières demandes. Si les médecins le faisait (ce qui est leur travail rappelons-le) ces 'charlatans' si c'en sont (marrant comme tournure) ne pourraient pas prospérer.

Juste pour bien poser le problème autrement. combien d'heures d'enseignement sur la vaccination pendant les études de médecine (ce qui est pourtant un acte médical très très courant), combien d'heures d'enseignement sur l'allaitement pour ceux qui vont devenir pédiatre ? allez juste pour que l'on se rende compte.

Mais, bien sur, le mal c'est le pharmacien qui pourrait vacciner, l’opticien qui pourrait prescrire les lunettes ou le kiné qui pourrait traiter des patients sans une ordonnance. Oui c'est peut être une mauvaise idée (à démontrer avec une étude sérieuse à l'appui) mais il y a peut être d'autres combats à mener avant, des combats ayant un meilleur R.O.I en terme de santé publique.

D'ailleurs puisqu'on parle de kiné, je n'ai jamais vu une seule ordonnance sans un nombre de séances indiquées (en général 10). Marrant.

herve_02

durand a dit…

urgence médicale:situation exigeant une réponse médicale immédiate et rapide.
exemple:l'embolie pulmonaire est une urgence médicale.
pour l'entorse.....
on peut en parler mais il y a pas urgence.

Anonyme a dit…

@durand

Excellent question. Alors j'ai une question un peu idiote. Par quel raisonnement les gens arrivent à aller aux urgences pour attendre entre 3 et 5 heures pour un truc pas urgent alors que le médecin référent est disponible ? enfin s'il est disponible.

herve_02

MT a dit…

@ Herve_02

Le médecin référent est occupé à vacciner et à prescrire des mammographies et des PSA, il ne peut pas être partout.