mardi 19 mai 2020

Aphorismes covidiens


Une société sans maladie, c'est un slogan marketing

Une société sans malades, c'est un slogan scientiste

Une société sans médecins, c'est un slogan managérial

On meurt plus dans les EHPAD que dans les internats de jeunes filles

Il vaut mieux être jeune, riche et en bonne santé que vieux, pauvre et malade

La majorité des victimes du Covid-19 sont des hommes : le patriarcat ne sait pas défendre ses enfants

La majorité des victimes du Covid-19 sont des hommes : "Oui, mais c'est parce que les hommes fument plus et boivent plus" : la maladie est le salaire du péché

Le foyer familial n'est pas un lieu sûr : violences conjugales, violences contre les enfants, contamination par le SARS- CvD-19

Le télétravail a montré que le travail ne servait à rien

L'arrêt de la scolarisation a révélé que l'Education Nationale était une vaste garderie

Les EHPAD sont une vaste garderie (heu, un mouroir)

Si le vaccin contre le SARS- CvD-19 avait existé il y aurait eu entre 5 et 10 000 morts comme dans le cas de la grippe saisonnière

Durant la pandémie ce n'est pas la médecine qui sauvé des gens mais des techniciens soignants de la réanimation (compétents) et des mesures d'hygiène (respectées)

En dehors de la pandémie on fait de moins en moins de médecine et ça roule tout seul

La médecine générale a été en première ligne et a évité des centaines de milliers d'hospitalisation et l'hôpital public demande plus d'argent et la poursuite de la destruction de la médecine de premier recours

La contamination massive dans les transports publics a montré que la mobilité est un concept de riches pour que les travailleurs pauvres, parqués dans les réserves du neuf trois (et d'ailleurs),  aillent travailler pour les riches

Relire Illich sur la contre-productivité des transports

Relire Orwell sur la common decency (proximité)

Les transports en commun ne sont pas une réponse à la folie automobile, ils sont un instrument de la taylorisation du travail

Pendant la crise les professions de santé étaient en première ligne  et tout le monde s'en étonne (il est rare que les pompiers refusent d'aller au feu)

Pendant la crise les usines ont fermé et c'est le nouveau prolétariat (caissières, livreurs, agents de nettoyage) qui a travaillé sans protection

La régularisation des médecins étrangers dans les hôpitaux est la preuve que le numerus clausus était et est une imposture

Le télétravail a été un coup dur pour la machine à café

Pendant le confinement la pollution n'a pas diminué : il y avait pourtant une vraie circulation alternée, une vraie diminution de l'activité industrielle

Le professeur Didier Raoult révèle que le fait d'être professeur ne vaccine pas contre la bêtise, le mensonge, la falsification des résultats, l'autoritarisme, et cetera

Le problème est de savoir où le professeur Didier Raoult se situe dans la courbe de Gauss des PUPH

Le professeur Didier Raoult est un idiot utile : il a dévoilé la corruption intellectuelle de l'intelligentsia académique

Les puceaux effarouchés (pour des raisons que chacun comprendra il n'est plus possible d'écrire "vierges effarouchées") qui ont descendu en flèche les études Raoult n'avaient rien lu auparavant, rien entendu sur la corruption des essais cliniques dans le monde, n'avaient jamais calculé Big Pharma pas plus que le monde de l'édition scientifique

Les médecin.es qui n'avaient jamais déclaré une maladie à déclaration obligatoire nous font des cours de déontologie et d'éthique de responsabilité sur la Covid : doublement incompétents

Les médecin.es qui n'avaient jamais déclaré un effet indésirable grave de leur vie sont rivés à leurs espaces QT

Les médecins généralistes qui continuent de pratiquer la consultation sans rendez-vous avec des salles d'attente ne respectant pas les règles élémentaires du bon sens sont des criminels

Le Conseil National de l'Ordre des médecins (CNOM) est un acronyme qui contient 4 mensonges : Conseil, National, Ordre, Médecins

Les videos de Patrick Bouet me font penser aux videos des marchands de voitures d'occasion vantant leur camelote sur une chaîne locale de télévision à Des Moines (Iowa)

Les syndicats médicaux ont montré l'étendue de leur incompétence pendant cette crise : ils n'ont rien fait

La diffusion sur les réseaux sociaux des photographies des professionnels de santé morts à cause du Covid par de bons samaritains fiers d'eux-mêmes illustrait à merveille le kitsch kundérien

L'incroyable inertie de la haute administration française pendant la pandémie montre qu'à l'évidence elle est exercée par des professionnels du vide qui ne méritent ni leurs salaires, ni leurs logements et leurs voitures de fonction

La nomination d'un Directeur général de la santé obéit toujours au principe de Peter aggravé

Agnès Buzyn...

Les propos tenus contre Sibeth Ndiaye ont fait bouger les lignes : les racistes s'en sont donné à coeur joie et les antiracistes ont fait de même

Regarder BFM Télé...

La médecine post pandémique sera changée : vue des urgences, vue de la réanimation, vue de l'hôpital, vue des cardiologues, vue des vaccinologues, vue des épidémiologistes, pas vue de la médecine générale

Il est plus facile en France de demander un scanner pulmonaire qu'une PCR


A suivre.









16 commentaires:

Anonyme a dit…

La crise du covid à mis en lumière ce que la médecine est devenue et permet de comprendre TOUS les scandales sanitaires qui se suivent avec la régularité d'une horloge suisse. Elle permet de comprendre comment dans un pays dit développé la iatrogénie tue autant.

Moi je suis effaré de la levée de bouclier contre la choloroquine (qu'elle marche ou pas - on parle du vaccin contre la grippe ?) : un médicament prescrit à des milliards de personnes dans le monde, à des millions de boites en france tous les ans, dont l'ANSM à fait un communiqué de pharmacovigilance le 10 avril (expliquant... que rien de particulier) et qui est devenu le plus gros poison du siècle (bien plus que la dépakyne, dont tout le monde se cogne maintenant) à tel point qu'un palanqué de médecin (mais sont-ce des médecins ?) font des études pour montrer que ca tue des gens.

Nous vivons l'effondrement de tout. 35 000 morts (dans le haut de la courbe de gauss, cocorico)

herve_02

dsl a dit…

C'est sympa. Je suis d'accord avec certains, pas tous évidemment.

pwustn a dit…

Herve-02 ne semble pas conscient de la contradiction dans son discours, et c'est bien normal:

Donc la crise du covid lui permet de comprendre TOUS les scandales sanitaires et de comprendre comment la iatrogénie tue autant. Ah bon?

Mais, "En même temps"

Il est effaré de la levée de bouclier contre la chloroquine, qu'il compare au vaccin contre la grippe, sous-entendant probablement que le vaccin est infiniment plus dangereux.

Il pense qu'un palanqué (c'est quoi ? une confusion entre une palanquée et des planqués?) de faux médecins s'évertuent à prouver que ce médicament anodin et bon marché tue des gens.
Ce n'est pas l'étude initiale bâclée et les déclarations prématurées, grandiloquentes et intempestives de son promoteur exclusivement sur les "rézososios" qui l'embêtent, non ! C'est le fait qu'il a l'impression qu'on veut faire passer ce médicament anodin pour un poison, rien que pour le contrarier et gagner du temps pour laisser BigPharma sortir un nouveau médicament cher(et certainement inefficace), ou pire, un vaccin !, et visiblement, pour lui, c'est ça le scandale.

herve_02 n'a visiblement, encore une fois, rien compris au film.



Anonyme a dit…

Ce que @pwustn n'a visiblement pas trop compris c'est les 2 poids 2 mesures, c'est la différence entre le cours normal et la crise.

Ce n'est pas de ma faute si le médiator à tué, et d'ailleurs n'étant pas médecin je n'en ai pas prescrit et j'ai donc les fesses propres. Pareil pour la dépakyne, pareil pour le vioxx, pareil pour le sang contaminé. Ce n'est pas de ma faute si les AMM (et donc les études soient disant propres et bien menées - et pas sur les rézos ) font des morts. Je rappelle également que pour tous ces scandales, ces médicaments, avant d'être écartés, étaient défendus par une palanquée (c'est mieux comme ça ?) de médecins, et peut être lui. Personne n'a conchiée frachon, juste des complotistes. Je ne parle pas des 15 000 bébés morts en 15 ans grâce au couchage sur le ventre, scientifiquement plus adapté (mais c'est vrai que lorsque c'est petit on s'attache moins et on peut en refaire tout de suite, c'est moins grave).

Concernant le plaquenil. L'ansm (probablement noyauté par moi et mes complices complotistes) à publié un communiqué de presse le 10 avril, sur 2 ans de surveillance de la molécule (4 millions de boites) et trouvé 1 mort (probable). Donc ce n'est pas moi qui dit qu'il est anodin. Le doliprane est plus dangereux bien qu'il soit devenu la prescription de première intention contre le covid en médecine de ville. (ce n'est pas ma décision).

Ensuite, si je parle du vaccin c'est que les études montrent que le vaccin contre la grippe n'a aucune utilité pour lutter contre la morbi-mortalité des vieux. Ce n'est pas de ma faute je n'y suis pour rien. Mais au lieu de l’arrêter (si c'était de la science, puisque cela ne change rien) on décide de continuer. pourquoi ?

Enfin parlons de discovery (enfin columbia). 4 mois après les premiers cas en france, on a toujours pas de début de commencement d'un traitement. Sauf le remdesivir (qui aurait pu croire n'est-ce pas ?) Et cette étude (le remdesivir montre 62% d'effets indésirables), enfin le cirque autour de cette molécule (aucun recul sur elle - sauf qu'elle n'a marché sur rien) le propose comme soin compassionnel. comprendre : au pire, de toute façon les gens vont mourir alors on craint rien.

Parce que le scandale c'est que les directives (que vous défendez) poussent à attendre la détresse respiratoire pour prendre en charge (1ère historique, je pensais que le médecin tentait de soigner, pas qu'il suivait les directives pondues par les gens payé par les labos). Pourquoi d'un seul coup on supprime cette molécule aux médecins ? elle est devenue dangereuse courant janvier ? une découverte majeure sur l'espace Qt ? qui peut le croire ? je veux dire vraiment le croire ?

Maintenant vous avez le droit d'attendre un vaccin, je veux juste vous rappeler que le dernier vaccin de sanofi (le dengvaxia) était un truc.. mortel comme dirait les jeunes.

../..

Anonyme a dit…

Si on lève le nez du guidon, on voit la pourriture. Maintenant vous avez le droit de pensez que je ne comprends pas. Mais de mon petit point de vue de lecteurs, entre tenter une molécule qui existe depuis 80 ans, qui était en vente libre il y a 4 mois, (consommé par des milliards de gens au quotidien) que même buzin à prescrit à un de ses amis (un seul ?), que probablement la moitié des csp++ de paris à mangé dans ces 4 derniers mois et laisser aller à la détresse respiratoire, pragmatiquement je fais un choix et c'est pas le même que vous. Et je suis heureux de pas être médecin, parce que j'aurais dévissé ma plaque si mes patients étaient décédés de n'avoir pu prendre que du paracétamol. qui n'a aucune action contre le covid, sauf à faire baisser la fièvre qui le combat.

herve_02

ps : si vous avez tellement de savoir, pouvez vous me pointer une étude qui montre que dans les crises comme celle là. La solution de l'étude randomisée avec groupe de contrôle est de la meilleur science que de l'étude observationnelle ?

je vous laisse corriger les fautes, vous avez l'air d'aimer cela, de rien, c'est cadeau.

pwustn a dit…

herve_02

Mon commentaire vous a mis en rage, et vous vous adressez à moi personnellement. Je vous réponds de même, pour cette première et unique fois.

Mon but n'était pas d'entamer une polémique avec vous, je sais bien que c'est impossible, mais de pointer qu'ayant fait de ce blog une tribune où vous pouvez, sans être modéré par docteurdu16, développer vos diatribes contre la "médecine"et les médecins, pour la première fois, vous faisiez une proposition thérapeutique: suivre les préconisations du druide marseillais, alors que cette proposition est la caricature de ce que vous dénoncez.

Vous n'avez rien compris au film et vous le confirmez avec votre réponse car pour vous tout est simple.

Vous pensez que les termes de l'alternative sont: soit donner du paracétamol et laisser les gens mourir, soit donner un médicament que vous pré-supposez anodin, parce qu'il faut donner quelque chose, et que vous pensez que les médecins qui ne proposent pas ce médicament, qui n'est pas connu dans cette indication, ou plutôt négativement, sont des assassins qui devraient arracher leur plaque et déchirer leur diplôme.

Vous avez tort. Parce que vous pensez, comme ce confrère il y a quelques jours dans ce blog, que la réponse DOIT être un médicament. Un médicament pour chaque plainte, et c'est ce principe qui justifie l'homéopathie, et a conduit au scandale du Médiator, pour reprendre votre exemple; en effet comment résister à la demande d'une patiente qui veut perdre du poids et qui n'y arrive pas ? si la formation continue se résume aux discours des délégués médicaux, on risque d'en prescrire un bon moment, et ce n'est pas votre étude observationnelle personnelle qui va vous corriger. Pour ma part, la lecture assidue de Prescrire m'a fait suspendre les quelques prescriptions que j'avais faites au début de l'histoire, et mes fesses sont assez propres de ce point de vue.


.../...

pwustn a dit…

Suite

Vous vous rangez donc à l'avis d'un "expert" que vous estimez "antisystème" alors qu'il en est une des illustrations les plus caricaturales, qui estime que l'urgence le dispensant des protocoles, communique sur U Tube et soigne, au moins, lui !

Les équipes de réanimation, elles, ne soignent pas, bien entendu, et vous devez être persuadé que ceux qui sortent de réa debout ont, en fait, pris le protocole défendu, mais en cachette et qu'on ne le saura jamais.

Vous ne comprenez pas qu'une molécule, même si elle est connue depuis des années dans une indication où elle marche plutôt pas mal, donnera très probablement un plus grand nombre d'effets secondaires si elle est prescrite à un très grand nombre d'individus avec peu ou pas de symptomes, puisque l'idée est d'éviter l'aggravation.
Et que comme ce virus n'est pas Ebola, la proportion de formes très graves et de morts n'est pas si élevée que ça, et que comme on ne pourra pas faire un ECG à tous ces gens et le refaire, il va y avoir un nombre plus élevé de torsades de pointe, surtout si on ajoute de l'azythromycine et qu'il a falloir augmenter le maillage territorial en défibrillateurs de façon considérable. l'étude observationnelle ne montrera les dégâts qu'après la bataille.

Si un médecin isolé se risque à faire cette petite cuisine, ce n'est pas très grave, mais si des milliers, galvanisés par l'idée de "faire quelque chose", le font ensemble, il est pratiquement certain qu'il y aura des morts imméritées.

Vous ne comprenez pas que le médecin qui prescrit dans son coin le "protocole" Raoult pour ne pas avoir de mort sur la conscience suit le même raisonnement que celui qui s'est entêté à prescrire du Médiator parce que son expérience était positive et ses patients contents, ou qui donne systématiquement un antibiotique, voire une association et un corticoïde dans une otite externe parce qu'on ne sait jamais, et que le patient lui a dit que ça ne guérissait jamais sans ça. Ce sont souvent les mêmes qui exigent la liberté de prescription en général

Deux poids deux mesures, vous disiez ? en effet, je n'ai pas compris.

La médecine, c'est pas facile, et chaque médecin essaie tous les jours de faire au mieux, la plupart du temps avec humilité. Elle existe depuis très, très longtemps, et continuera à exister malgré vos avis péremptoires.

Cordialement néanmoins.

JC GRANGE a dit…

@pwustn
Merci.

Je pourrais ajouter deux ou trois trucs mais vous avez résumé ma pensée.

Anonyme a dit…

@pwustn

je vous remercie de votre réponse qui passe très loin de mon questionnement, et c'est dommage. La médecine n'est pas facile j'en conviens maintenant prescrire avec un œil de verre et une propagande ascientifique n'aide pas.

1 - soit vous vous restreignez à l'EBM qui a été caricaturalement restreint à l'étude randomisée contre placebo, et vous refusez la vaccination contre la majorité des valences qui ne montre pas, par une étude randomisée, une amélioration de la santé publique (allez je suis sympa, juste pour la grippe), et vous nous expliquez les scandales sanitaires qui ne peuvent pas arriver puisque les études scientifiques EBM validaient les traitements, et si un médecin à prescrit en dehors des AMM : radiation directe, inscrit dans la loi. Soit on fait de la science, soit non.

2 - soit vous expliquez que l'EBM n'est pas l'alpha et l'oméga et vous nous expliquez à quel moment vous passez de l'une à l'autre. Quelles problématiques vous confiez à l'EBM et quelles autres à autre chose. quelle autre chose et pourquoi. Que l'on puisse scientifiquement juger de la justesse de l'une ou l'autre.

Ainsi facilement, pourquoi on continuerait la vaccination contre la grippe (et comment dengavaxia a obtenu une AAM alors qu'elle tuait) et pourquoi on refuserait le plaquenil alors qu'elle ne faisait rien de mal il y a 4 mois.

Maintenant je veux bien entendre que le cas covid est un cas différent du cas potentiel malaria et donc que transposer est compliqué, mais j'aimerais une étude randomisée qui montre que laisser aller à la détresse respiratoire (parce que c'est le choix des autorités de santé) est mieux que de donner du plaquenil lorsque les symptômes arrivent. Je demande juste cela. Une étude qui montre que laisser tout le monde avec du doliprane et traiter les détresses respiratoires est mieux que traiter la majorité avec du paquenil. c'est assez simple non ?

Comme je suis un troll complotiste obscurantiste qui ne comprend rien et que la science est de votre coté, il devrait être facile et évident de montrer que traiter les détresse respiratoires (et laisser crever les vieux par manque de place) est plus adapté que de donner du plaquenil à des gens qui commencent à avoir des symptômes.

Donc pointez moi cette étude histoire de rabattre mon caquet et marquez le point final. Je serais, je vous promets, immensément heureux de pouvoir clore mon questionnement avec cette étude qui montre que ne rien faire est mieux que de tenter de faire. Je ne demande pas une pirouette, mais une étude : plaquelil au début contre rien. Aucun blabla, juste l'étude : plaquenil au début contre rien.

Toutes les digressions sur les médecins couchage sur le ventre qui ont sauvé des vies (grâce à la science) contre le médecin qui prescrivait le couchage sur le dos parce que les parents expliquaient que c'était mieux est un peu hors de propos.

herve_02

Anonyme a dit…

Ahh enfin, docdu16 qui prend parti : mieux vaut attendre la détresse respiratoire que donner du plaquenil.

au moins, on sait.

herve_02

pwustn a dit…

@JC Grange

On peut se tutoyer, on est de la même génération et, lecteur de longue date de ton blog, je partage une grande partie de tes opinions, même si ta...grande conviction m'a souvent découragé de te répondre.

Pour revenir à ce qui nous occupe aujourd'hui, je ne réponds pas à herve_02 cette fois ci, mais je souligne qu'il est là encore incapable de s'adapter au discours de l'interlocuteur, quel qu'il soit. Il ne s'agit pas d'un troll complotiste obscurantiste, comme il croit se décrire, mais, autant qu'on puisse en juger par sa diarrhée verbale déversée ici depuis plusieurs années, il s'agit d'un grand paranoïaque, quelque soient les raisons (probablement une authentique erreur médicale dans son histoire familiale) à l'origine de son entrée dans une logique dont il ne peut se départir. Son délire est probablement bien cloisonné, et Il exerce certainement un métier sans problème particulier.

Il ne comprend pas que pour nous autres médecins, les études( de médecine et randomisées ou observationnelles) qu'il réclame dans une discussion n'ont qu'un intérêt relatif, et que nous exerçons notre métier avec un mélange subtil de flair, d'expérience, de connaissances, de bon sens, d'écoute du patient et de l'appréciation du contexte, avec le maximum d'honnêteté intellectuelle dont nous sommes capables pour changer notre façon de voir à l'aide d'autres expériences partagées.
C'est un exercice périlleux, et quand on arrive après quarante ans d'exercice à ne compter qu'un nombre pas trop grand d'erreurs, de fourvoiements, d'échecs relationnels, etc... je pense qu'on peut envisager de prendre sa retraite sereinement.

Pour ma part, cette histoire de Covid m'a permis de réfléchir à ça, et je vois la période actuelle, où je ne fais plus que les 2/3 de mes actes habituels, comme un entrainement à la retraite. je donne mes conseils téléphoniques gratuitement (je ne les fais pas passer en téléconsultations payées) je continue à faire mes visites à domicile, et je reçois toujours sans rendez-vous, ayant la chance d'avoir une grande salle d'attente ouverte sur une terrasse, où les patients peuvent observer une distance raisonnable. ( et je n'ai pas beaucoup aimé que tu traites les médecins qui reçoivent sans rendez-vous d'assassins)

Je te remercie sincèrement d'avoir apprécié ma contribution, et te souhaite bon courage pour la suite, puisque tu as choisi de ne pas modérer les participants, ce qui se défend, mais permet à herve_02 et consorts d'y tenir tribune, les autres se décourageant au fil du temps... (si tu as remarqué).

Bien à toi.

Anonyme a dit…

Haluccinant.

"je ne réponds pas à herve_02 cette fois ci, mais je souligne qu'il est là encore incapable de s'adapter au discours de l'interlocuteur"

donc le patient n'est pas capable de s'adapter au médecin. cela pose le débat sur le rôle du médecin, interrogation centrale ici.

" il s'agit d'un grand paranoïaque, quelque soient les raisons (probablement une authentique erreur médicale dans son histoire familiale)"

Donc diagnostic de paranoïa (la télé médecine à de beaux jours devant elle). comment pourrait-il y avoir une erreur médicale avec les médecins qui ne font que de l'EBM ? ben non, il y a ceux qui prescrivent de l'HCK qui se trompent... j'avais oublié

Je ne pose qu'une seule question facile : est-ce que c'est mieux la détresse respiratoire que le plaquenil dès les symptômes (début, moyen, fort). pas de réponse.

Alors bien entendu, on pourrait rayer mes interventions, (comme pour certains lorsqu'elle ne se fondent pas dans la doxa ambiante acceptée), mais si on détient le savoir et la vérité il est tellement plus facile de pointer une étude qui clôt le débat. C'est cela la science : des études.

Oui on peut d’interroger sur la pratique (qui n'est pas science EBM) médicale, mais
"Son délire est probablement bien cloisonné, et Il exerce certainement un métier sans problème particulier."

Là c'est juste insultant. Mais je n'en attend pas plus d'un médecin qui n'a pas assez de recul sur sa pratique. Reductio ad hominem.

Je vais faire la même chose.

c'est juste un médecin, qui a traversé ses études de médecine sans trop de soucis, étant plutôt d'accord avec le dogme ambiant pensant que sa capacité de réflexion est actée par son petit recul sur la déprescripion de quelques trucs dénoncés par prescrire.Forçant aux vaccinations
qui ont sauvé le monde de millions (milliards ?) de morts, et pensant que les autorités de santé sont la muraille qui nous protège du chaos.

Il reste la réponse entre détresse respiratoire et plaquenil dès les symptômes... le grand mystère. Je pense que l'on aura une répons en 2022. Dès que big pharma aura réussi à publier 1000 études.

herve_02

JC GRANGE a dit…

@ Herve_02
Bon, ce n'est pas en répétant comme un mantra que donner de l'HCQ permet sans danger d'éviter un SDRA, ce qui n'est fondé sur rien, pas une seule bribe de preuve, que cela devient vrai.
Raoult, c'est la quintessence du vieux monde. Raoult, c'est tout ce que vous dénoncez depuis toujours dans les commentaires de ce blog, et rassurez-vous, je ne caviarderai rien, vos commentaires resteront dans les annales mondiales de la pertinence, Raoult, c'est le mensonge institutionnel, et vous devriez relire ou écouter ce que dit Raoult sur les vaccins, c'est de la même eau que ce qu'il dit sur l'HCQ : mensonges, fraudes,imposture.
Vous avez trouvé votre maître, les pseudo rebelles ont toujours besoin d'un maître.
Relisez ce que vous écrivez et revenez-nous en pleine forme.

Anonyme a dit…

@docdu16
Je ne voulais plus revenir car vos choix sont, de mon point de vue, contraires à ce que j'attendrais de mon médecin de famille (c'est étonnant comme vous passez de médecin de famille idéal à collabo à 35 000 morts). Je suis peut être un déchet qui mérite juste de crever. ou alors VOTRE discours me fait préférer l'absence de soin à votre prescription. Qui se trompe ? Tout dépend de qui est supposé détenir le savoir.

Pointez moi une seule de vos études publiée dans une revue internationale à comité de lecture et je discuterais avec vous sur des bases plus saines.

Raoult n'est pas mon maître et je suis contre sa position sur les vaccins (le vaccin contre la varicelle, qu'il préconise, a 2.6% d’effets secondaire graves conte 1% d'effet protecteur de la maladie. Sans tenir compte de la protection contre certains cancer.)

Maintenant si vous arrivez à me montrer, qu'il vaut mieux la détresse respiratoire à 2 molécules qui n'ont pas montré leur efficacité dans une étude randomisée en double aveugle contre placebo vrai ET que en même temps vous arrivez à justifier que plus de 80% de vos prescriptions et traitements ne sont pas validés par une étude EBM randomisée contre placebo, je m'incline.

Je n'ai rien contre vous, ni contre CMT. Je peux bien comprendre vos interrogations,mais vos positions sont intenables : 15 000 bébés tués par le couchage sur le ventre (EBM). 15 000, des bébés. Celui qui arrive à justifier cela avec des arguments avec de la science dedans est bon pour l'internement.

Je n'ai rien contre vous, mais la science vraie n'est pas de votre coté, et ne parle pas de @pwustn qui ne comprends même pas de quoi on parle. on avait déjà @hexdoc l’oncologue, voila la nouvelle groupie : La science comme foi, c'est comme les catholiques, les juifs, les musulmans, faut croire à un truc hors EBM c'est le diable. et c'est un dogme. pas besoin de montrer

herve_02

JC GRANGE a dit…

@herve_02
Vous en êtes venu à l'insulte.
"Collabo à 35 000 morts" !
Donc, je pense qu'il n'est plus nécessaire, en anonyme qui plus est, de venir ici.
Bonne journée.

hexdoc a dit…

je ne suis pas oncologue. Je suis un médecin généraliste.