jeudi 25 juin 2015

Les cancers du sein disparaissent aussi. Histoire de consultation 186 : service après vente.


Je vous avais raconté le 22 mai 2014 l'histoire de cette patiente de 94 ans chez qui un cancer du sein avait été découvert et pour laquelle le chirurgien puis l'oncologue souhaitaient mettre la gomme, c'est à dire chirurgie élargie, radiothérapie et chimiothérapie (voir ICI). 
La patiente, qui vit désormais loin du cabinet, avait refusé après que je lui avais expliqué qu'une simple tumorectomie superficielle lui permettrait d'être à l'aise et d'éviter les complications cutanées gênantes. Et, effectivement "tout" n'avait pas été enlevé.
Hier, je revois sa fille qui me donne le bonjour de sa mère.
" Comment va-t-elle ?
- Très bien. Il y a même un truc bizarre.
- ... ?
- La dernière mammographie ne montre plus rien.
- Ah..."
Entre parenthèses : on fait encore des mammographies à une femme de 95 ans qui va bien et qui n'est pas traitée.
" Le chirurgien voudrait revoir les mammographies d'origine car il ne comprend pas ce qui s'est passé. Le cancer a disparu. "
Je suis désolé de réagir aussi brutalement sans avoir vérifié mes sources, vu les mammographies, parlé au chirurgien... Mais ce qui compte : la patiente "va bien" et les images de "cancer" ont disparu. Non ?

Addendum du 7 juillet 2015.
Un collègue (Ph A ou @p_ameline) m'a rappelé aujourd'hui qu'en 2006 il était déjà possible dans la presse grand public de savoir que le dépistage organisé du cancer du sein par mammographie n'était pas rentable médicalement (ce qui n'est pas la même chose qu'un cancer du sein qui s'évanouit mais ce qui tend à détruire la légende entretenue par les cancérologues, les mammographistes et tous les autres) : LA.
Un article paraît récemment dans le JAMA en date du 6 juillet 2015 confirme que les oncologues ont créé le mythe du cancer du sein : ICI.

6 commentaires:

Tom Bou a dit…

Pour la patiente oui, mais pour le chirurgien, peut-être que ça peut lui permettre de mieux comprendre ce qu'il s'est passé. Et comprendre comment telle maladie fonctionne, cela permet à terme d'améliorer sa prise en charge, non ?

Docteurdu16 a dit…

Vous avez raison. Le problème, me semble-t-il, est celui-ci : pourquoi emmerder une dame de cet âge ? L'autre problème sous-jacent (on me voit venir avec mes gros sabots) : l'histoire naturelle du cancer est déroutante.

Marc a dit…

Cher Jean Claude

Merci de nous faire partager cette consultation.

Oui, l'histoire du cancer du sein est déroutante. Il n'y a que les promoteurs de la mammographie de dépistage qui font mine de l'ignorer en affirmant de façon péremptoire et contre la "science" que l'histoire du cancer du sein est linéaire.
Qui plus est, ces thuriféraires de la mammographie de dépistage et avec eux les tenants d' Octobre Rose mettent toute leur énergie à faire taire ceux qui conteste leur dogme . J'en veux pour preuve ce témoignage , en fin de ce billet:
http://fuckmycancer.fr/seriously/enervee/les-courses-roses-encore/
Il y a d'autres exemples .

Ce chirurgien ne sait visiblement rien de l'histoire naturelle du cancer du sein et de la mammographie de dépistage : des "cancers" peuvent disparaître et la fiabilité de la mammographie et son interprétation sont loin des standard que l'on serait en droit d'exiger. La deuxième lecture en témoigne bien que les promoteurs en donnent une autre explication.
C'est ennuyeux pour un professionnel comme lui.

Enfin, cette patiente a vécu ce qui est dénoncé : le surdiagnostic. Par chance pour elle, elle a refusé le surtraitement.

Belle illustration de ce que certains dénoncent .
http://cancer-rose.fr/

Docteurdu16 a dit…

@ Marc
Je ne connais pas ce chirurgien.
Mais je pense qu'il est comme chacun d'entre nous, moi en particulier : ce genre d'histoire est dérangeante eu égard la formation que nous avons eue. Nous considérons qu'il s'agit d'histoires de chasse alors qu'il est certain que ce sont des faits fréquents. Et qu'il faudra du temps pour changer les habitudes de pensée, s'il est possible d'y arriver.
Bonne journée.

Popper31 a dit…

Et Mister Sackett va malheureusement pouvoir se retourner dans sa tombe. Vu ce qui se passe en ce moment ce sera un véritable ventilateur, souhaitons qu'il nous emmène un peu d'air pur. In memoriam

Chantal a dit…

En avez-vous déjà entendu le diagnostic d'un cancer du foie qui reste dans le dossire médical, les médecins voient et pensez que "cancer" et sans traitement, 10 ans plus tard, patient en vie?! Quoique, entre temps décédé avec diagnostic soit un cancer avec mestatase sans savoir où exactement (sauf en 4 endroits des trucs à voir), soit une infection! Fait est qu'avec chauqe prescription la personne alla mieux, mais le corps médical resta sur le mot cancer vu qu'il est dans le dossier depuis une decennier et la becterie qu#elel a contracté en infection nosocomiale fut nier (elle est bien tuer, n'existe plus - alors que l'autre établissemnet hospitalier a pris 3 smeiane pour troouver aussi bien la becterie et son traitement , import USA, l'a rendu aveugle sur l'oeil attaqué, selon Ophtalmologue peut se realtiver car aucune idée si des reste de la bacterie s'y trouvent encore...). C#est un car, en Allemagne, et aussi vu et endentu du Hopital où la personne contracta cette bacterie qu#eux son là pour soigner des personnes malades et non pour s'occuper des personnes à soins de longue durée!

Cela est aussi la médecine, pas une belle mais cela du futur où la personne à soigner doit être sain, rapporté beaucoup de sous au soignant, pendnat les hueres ouverture et sans formulaire à remplir. Car c'ets une perte du temps pour certains médceins quie veuillent obtenir un payement rien que pour la signature et le remplissage d'un formulaire. Je dis, à ceux qu'il ne fallait pas choisir la médecine.

Bon samedi