mercredi 18 août 2010

DIDIER HOUSSIN : LE RETOUR

J'étais tranquillement allongé dans mon lit attendant que les vacances se terminent et j'entends à la radio le professeur Houssin qui prévient de l'apparition d'entérobactéries antibio multi résistantes liées à la New Dehli-bétalactamase 1 (NDM-1)... qui serait liée au tourisme médical.
Et je me suis demandé si j'étais réveillé ou s'il s'agissait encore du cauchemar qui avait troublé mes nuits pendant la campagne anti grippale de l'hiver dernier.

Le professeur Houssin n'a en effet pas changé de voix, n'a pas changé d'arguments, n'a pas changé de suffisance, n'a pas changé de ton...

Un cauchemar, vous dis-je.

Nous avons aussi eu droit à la citation du premier expert (le type de garde pendant le mois d'août) : le professeur Patrick Nordmann de l'INSERM (ça en jette grave) de l'Unité, je cite, "Résistances émergentes aux antibiotiques". Pas de problèmes, a dit l'expert. Alors que l'article du Lancet disait le contraire (d'autres experts).

Je suggère d'ores et déjà différentes hypothèses et avertissements (à choisir au hasard par le professeur Houssin) :
  1. Le tourisme médical ne concerne pas les Français qui disposent du meilleur système de santé du monde
  2. Les bactéries infectées par NDM-1 s'arrêteront aux portes de la France (grâce au mur érigé par la DGS, l'INVS et Roselyne IMC Glaxo)
  3. Des estimations faites à Rennes (EHESP) mais qui dépendent, cela va sans dire, du taux de pénétration de la bactérie, indiquent entre 500 et 10000 morts pour cet hiver
  4. Un nouvel antibiotique est en cours de préparation et d'expérimentation par les laboratoires de l'Armée et il obtiendra son AMM (accélérée) dans les semaines qui viennent. Roselyne IMC Glaxo assure déjà de son innocuité.
  5. Réactivation des masques FFP2
  6. Les réseaux Sentinelles et GROG sont opérationnels et toucheront de nouvelles subventions dans les jours qui viennent
  7. Le prochain rapport de l'INVS est en cours de rédaction
  8. Le principe de précaution nous oblige à prendre des mesures préventives drastiques : il vaut mieux qu'on nous reproche d'en avoir trop fait que pas assez, communiqué déjà pré-rédigé et prêt à être adressé à l'AFP
  9. Des formations sont prévues pour les spécialistes en médecine générale afin de leur apprendre comment prescrire les antibiotiques
  10. La France s'en tire mieux que les autres pays européens...
  11. Les ARS sont à la pointe de la santé publique et montrent déjà l'intérêt qu'il y avait à les créer
  12. Renvoi des souches ROMS-1 et ROMS-2 par charters en Roumanie et en Bulgarie
Nous sommes d'ores et déjà rassurés par les mesures prises par la task force et le think Tank de la DGS.

Citoyens, vous pouvez bronzer tranquilles.

6 commentaires:

Michel ARNOULD a dit…

NDM-1 n'est PAS une bactérie mais une enzyme, New Delhi metallo-β-lactamase 1, qui confère à la bactérie qui la possède de nouvelles résistances aux antibiotiques. Cela ne change rien à l'affaire, mais essayons de rester rigoureux ! :-)

Docteurdu16 a dit…

Merci

Michel ARNOULD a dit…

Le lien vers l'article du Lancet ne fonctionne pas et renvoie vers une page d'erreur.
Ce lien, ci-après, devrait le remplacer avantageusement :
http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(10)70143-2/fulltext?_eventId=login

Docteurdu16 a dit…

Faut-il que je t'embauche comme relecteur ?
J'ai utilisé un autre lien : http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099(10)70143-2/fulltext
Merci et amitiés.

Kraxpelax a dit…

Voici ma nouvelle blogue poéthique...

Poésie étrangère

Et, toujours :

Sur le pont d'Avignon. Le coup frappa l'enfant à la mâchoire. Il resta debout. Souriant. Le tireur: rien. Le fusil: aucun. Et il y avait cette aube et ce soir pleins des expectations les plus brillantes.

Poétudes

S'il vous plait...


- Peter Ingestad, Sverige

OlivierNK a dit…

On pourrait rajouter un 13èmement: même si l'émergence de résistances bactériennes en médecine humaine n'a pour le moment aucun rapport avec l'usage d'antibiotiques vétérinaires ( y compris ceux réservés à l'usage animal comme la Tylosine) dans les élevages industriels, on supprimera aux vétérinaires le droit de prescrire, d'utiliser et même de parler d'antibiotiques - qui ne seront disponibles que dans les officines ayant signé la charte "Pharma-Roselyne" et dont les cotisations seront à jour.