jeudi 3 décembre 2009

L'ETHIQUE DE MADAME BACHELOT

Lors de l'émission Allô Docteurs du lundi premier décembre 2009 dont j'ai dit tout le mal lors de mon précédent message, Madame Bachelot nous a donné des informations sur son éthique.


Alors que Rony Brauman, ancien Président de Médecins Sans Frontières, lui faisait remarquer qu'elle n'arriverait pas à vacciner tout le monde, que les choix qu'elle avait faits n'étaient pas les bons, et qu'il fallait donc d'abord vacciner les personnes à risques, et que, malheureusement, il y aurait des morts, qu'il y avait une part de loterie,Madame Bachelot a dit ceci (et répété) : "Ceci n'est pas mon éthique. Ceci n'est pas mon éthique."
Ainsi les choix stratégiques de Madame Bachelot ont-ils été dictés par son éthique !
Là, on tombe de haut.
L'éthique de Madame Bachelot ! L'éthique d'une femme politique !
Pourquoi n'a-t-elle pas interrogé le Comité Consultatif National d'Ethique ? C'était le moment !
Rony Brauman a raison : elle n'arrivera pas à vacciner toute la population, elle n'arrivera pas à vacciner la population en raison de ses choix stratégiques, elle n'arrivera pas à vacciner les personnes les plus fragiles, les SDF, les malades qui ne peuvent se déplacer (ses équipes mobiles arriveront quand l'épidémie sera terminée), elle n'arrivera pas à couvrir la cible. Eh bien, cela, jamais elle ne le reconnaîtra. Pas parce qu'elle est inintelligente mais parce qu'elle est une femme politique et qu'une femme politique ne peut reconnaître qu'elle va droit dans le mur et qu'elle entraîne la population tout entière avec elle. Au nom de son éthique !
L'éthique de Madame Bachelot est une morale de bonimentrice.
Prenons un exemple simple : le département des Yvelines (et il n'est pas inintéressant de voir que certains préfets osent dire que l'objectif de couverture vaccinale complète ne pourra être atteint dans leur département, vont-ils être virés ?). La population est de 1,3 million d'habitants, il y a 19 centres pour adultes, 10 centres pour enfants, il faudrait donc, à raison de deux vacations par centre, chaque centre étant ouvert sept jours sur sept, que 47 patients par heure soient vaccinés dans les dits centres durant quatre mois.
Est-ce bien raisonnable ?
Madame Bachelot, si votre objectif, si la feuille de route que vous a fixée le premier Ministre et / ou le Président de la République, est de vacciner tous les Français en quatre mois, vous êtes cuite !
Vous deviendrez ambassadrice au Vatican ! A condition que l'on puisse y nommer une femme.
Et nous ne discutons pas ici, bien entendu, de la nécessité ou non de la vaccination, nous discutons de l'efficacité des moyens que vous employez au cas où cette vaccination serait la meilleure solution, comme vous le répétez partout, pour combattre le virus.
Madame Bachelot, écoutez les conseils de vos ennemis : cessez cette politique désatreuse et vous en remercierez vos ennemis. Si vos amis vous disent, si vos experts amis vous disent que tout va bien, ne les croyez pas, ils veulent votre poste voire votre peau.

2 commentaires:

AtouSante a dit…

Quel est la référence du texte qui impose la vaccination contre la grippe A (H1N1) chez tous les patients hospitalisés ?
Merci

Anonyme a dit…

besoin de verifier:)