jeudi 3 janvier 2019

Le lobby santéo-industriel. Bilan 2018.


Une des images les plus fortes de l'année est bien celle-là.

Madame Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé (voir ICI pour ce que nous pensions d'elle lors de sa nomination), pose en compagnie des 7 Ordres médicaux et paramédicaux (les représentants des professionnels de santé) pour promouvoir la vaccination anti-grippale des professionnels de santé.

Les 7 Ordres sont aux ordres : médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers, kinésithérapeutes, pédicures-podologues. 



La vaccination des personnels de santé contre la grippe saisonnière n'a pas d'efficacité démontrée (1).

Les 7 Ordres sont aux ordres.

Nous avons en résumé la mainmise de l'Etat corrompu sur la santé publique.

Madame Agnès Buzyn, représentante zélée du lobby santéo-industriel (2), promeut une mesure de santé publique qui n'a pas fait la preuve de son efficacité, promeut sans coup férir une "nouvelle génération de vaccins", les tetra, qui n'ont aucun intérêt connu en termes d'efficacité ou d'efficience par rapport à l'ancienne génération (3), et dont, par un miracle produit par "la main invisible du marché", le prix est passé de 6,2 à 10,11 €, soit une augmentation de 63 %, ce qui, pour un médicament dont la marge brute (consultez vos conseillers boursiers) est d'environ 95 %, ne peut que ne pas déplaire aux maîtres de la santé publique en France qui sont l'argent, l'argent et l'argent et qui disposent de relais infinis dans la sphère journalistico-politique (voir ICI l'article de Sciences et Avenir (4)). 

Madame Buzyn et les Ordres ont même commis avec leurs petits claviers bien propres et axiologiquement neutres une Charte, la Charte d'engagement pour la promotion de la vaccination des professionnels de santé, qui est un tissu d'âneries (ICI).

Pour parler de l'Ordre des médecins il n'a pas besoin d'ordres pour défendre la vaccination en général, la vaccination anti grippale, et, le mieux du mieux, l'obligation vaccinale chez les nourrissons (LA), il a devancé l'appel (voir LA). Servir les plats à la Ministre issue du sérail est une activité lucrative. Et, comme d'habitude sur un site officiel défenseur théorique de l'éthique et des lois de la République, pas un mot sur les liens d'intérêts des auteurs comme des maîtres d'oeuvre. 

Cerise sur le gâteau : l'Ordre des médecins dit la vaccination mais ne va pas jusqu'à radier de l'Ordre un idiot dangereux anti vaxx comme le professeur Joyeux...

N'oublions pas non plus l'Ordre des pharmaciens qui signe la Charte et qui continue de promouvoir en ses officines le "vaccin" homéopathique contre la grippe. Contradiction ou business, les voies du Seigneur sont impénétrables. 

Madame Agnès Buzyn fait feu de tout bois.

Elle contrôle également la conférence citoyenne sur les vaccins en nommant à sa tête un de ses amis académiques et académicien de surcroît, le professeur Alain Fisher, qui réussit sans efforts à manipuler les conclusions par argument d'autorité expertale (voir LA).

Madame Buzyn est aussi, comme par hasard, une spécialiste de la morgue sociale à l'égard des petits personnels comme le montre cette video (il y en avait plusieurs à disposition). 









Tout baigne dans le meilleur des mondes de la santé publique aux Ordres.


Notes :
(1) Mais elle a une efficacité "morale" démontrée :  "Je me protège, donc je protège les autres", "Je suis altruiste", et cetera.
(2) Voici ce que l'on lit d'elle dans Wikipedia : "À partir de 2008, elle occupe des postes importants au sein d'institutions publiques liées à la santé et au nucléaire : présidente du conseil d'administration de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (2008-2013), membre du Comité de l'énergie atomique du Commissariat à l'énergie atomique (2009-2015), membre du conseil d'administration (2009), vice-présidente (2010) puis présidente de l'Institut national du cancer (depuis 2011), présidente du collège de la Haute Autorité de santé (depuis 2016)."
(3) Il eût été amusant qu'un essai tetra versus tri fût significatif alors que tri versus placebo est négatif (on me dit dans l'oreillette qu'il n'est pas éthique de mener un essai vaccin anti grippal contre placebo...). Mais, cerise sur le gâteau, la HAS, dont on connaît la servilité, écrit quand même à propos des vaccins tetra : "Au vu des données disponibles, ils n’apportent pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) par rapport aux vaccins trivalents inactivés disponibles indiqués dans la prévention de la grippe"
(4) La phrase la plus forte de cet article, on appelait cela dans le temps, un publi-reportage, "Un vaccin plus protecteur statistiquement"

15 commentaires:

dreamer a dit…

J'aime bien la phrase "La vaccination des personnels de santé contre la grippe saisonnière n'a pas d'efficacité démontrée" qu'on aurait sans doute pu résumer "La vaccination contre la grippe saisonnière n'a pas d'efficacité démontrée".

Vous avez une source sur la rentabilité du vaccin antigrippal ? Je n'ai pas trouvé les chiffres par classe de vaccins (juste le fait que les vaccins anti grippaux représente plus de 1,5 milliards d'€ de CA chez sanofi sur 2017.

Je n'ai trouvé que la rentabilité générale de l'entité vaccins qui est à plus de 30%

Bonne journée.

Anonyme a dit…

C’est vrai quelle abuse un peu Agnès

Anonyme a dit…


On connaissait Blanche Neige et les sept nains, voici Agnès et les sept Ordres.

Anonyme a dit…


À quel Ordre le chèque ?

Dr MG a dit…

Ce constat est désespérant !

La médecine est aujourd'hui un lieu de lutte de pouvoir.
Les ordres sont des outils de soumission.
S'associer avec la ministre de la santé pour "imposer" une mesure de santé n'ayant aucune preuve d’efficacité montre à quel point notre système dysfonctionne.

Notre système est à la dérive et la profession laisse faire.
Mais comment agir?
Y-a-t-il me un moyen de faire changer les choses?

Je ne peux pas m'empêcher de mettre en parallèle le combat d'un nombre de médecins contre l'homéopathie et le décalage d'un tel combat face la situation catastrophique de l'exercice du soin aujourd'hui dont ton billet n'est qu'un "pale" reflet.

Dans ton billet tu rappelles ce que tu écrivais de notre ministre quelques semaines avant qu'elle le devienne.
Ce qui s'est passé ensuite et ce que tu décris aujourd'hui n'est que la suite logique de tout cela.

Que faire pour que tout cela change?
Mais est-il possible que cela change?
Je crois que non.

Un mouvement type "gilet jaune" de la santé est-il possible?
A l'évidence non.

Anonyme a dit…


La corruption est devenue si naturelle à nos élites, elles ne se cachent plus. On les voit même sourire benoîtement au photographe.

Anonyme a dit…

@ Anonyme de 22:59
Le terme élite laisse croire que ces gens sont sélectionnés pour une qualité quelconque. Laquelle à part celle d'être corruptible?

dreamer a dit…

@Anonyme / 3 janvier 2019 à 22:59 :

La ministre a clairement annoncé la couleur lors de sa prise de fonction : "Il faut expliquer que vouloir des experts sans aucun lien avec l’industrie pharmaceutique pose la question de la compétence des experts."

Ok...

Sinon vous avez vu passer ces choses là sur la composition des vaccins pédiatriques ? (en l'espèce infanrix hexa et priorix tetra)

https://aimsib.org/2018/12/31/vaccinations-obligatoires-2018-cest-bientot-fini/

Que faut-il en penser ?

Les articles originaux sont ici :

https://www.corvelva.it/speciali-corvelva/analisi/vaccinegate-priorix-tetra-analysis-2nd-step-update.html
https://www.corvelva.it/speciali-corvelva/analisi/vaccingate-primi-risultati-sul-profilo-composizione-chimica-infanrix-hexa.html

Je ne suis plus surpris de rien depuis l'affaire de la contamination des seringues de Gardasil par les fragments d'ADN HPV alors qu'à aucun moment les virus HPV n'ont sensé être cultivés puisque c'est du vaccin recombiannt basé sur les pseudo protéines virales (le Cervarix lui a priori est clean de ce point de vue).

Merci

Anonyme a dit…

@ Dreamer
En ce qui concerne Gardasil, la présence d'ADN en quantité très faible peut s'expliquer par le mode de préparation. S'il ne s'agit que de l'ADN codant pour les protéines recombinantes du vaccin, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Ce qui est beaucoup plus préoccupant, c'est que le vaccin ne marche visiblement pas dans la prévention du cancer du col alors que toutes les autorités sanitaires prétendent le contraire.

Anonyme a dit…

@Dreamer : Merci pour les liens

@Anonyme :
Pas lieu de s inquieter ??
Vous trouvez normal de melanger des medicaments ? Ca montre juste que les processus de verification en fin de chaine sont totalement deficients (s'ils existent).

Si un patient est connu pour faire des reactions allergiques massives a l'un et qu'on lui injecte l'autre qui contient des traces du premier, il va se passer quoi ?
Akira

dreamer a dit…

je pense qu'il y a une incompréhension entre vous deux :)

Mon message initial concernait :

- la composition des vaccins pédiatriques, où là ça a l'air d'être un beau foutoir
- mon propos sur la contamination par ADN étranger sur le gardasil ne concernait que le cas du vaccin HPV

concernant ce dernier cas, je n'ai pas l'info en quoi consiste exactement cette contamination. C'est une étude de M. LEE aux USA qui a établi par PCR la preuve de la contamination. Suite à ça la FDA s'est fendue d'un communiqué indiquant qu'ils étaient au courant depuis le début et qu'ils suivaient ça avec le fabricant.

Concernant les contrôles de fabrication, à ma connaissance le secteur vaccinal doit être un des seuls (sinon LE seul) pour lequel la quantité de personnes au contrôle qualité représente trois fois la quantité de gens bossant sur la production.

Mais je pense qu'une partie de ces contrôles doivent être simplement défaillants.

Pour l' "efficacité" du vaccin anti HPV - le rapport officiel disponible sur le site de la FDA rapporte une efficacité <20% contre les lésions CIN 2/3 toutes causes (et pas seulement celles causées par les souches vaccinales).

Le simple fait qu'ils aient sorti un Gardasil 9 signe l'aveu d'échec du Gardasil 4.

dsl a dit…

Merci pour cette mise au point mais je ne vois pas le rapport avec la main invisible du marché.
Ce qui est invisible ici ce sont les relations public-privé, Etat et lobby, ce qui relève plutôt d'un capitalisme de connivence ou "crony capitalism" qui n'a rien à voir avec le mécanisme de marché décrit par l'économiste Adam Smith.

Anonyme a dit…

@ Dreamer
Concernant l'ADN dans le vaccin, ce dernier est préparé à partir de levures OGM produisant les protéines recombinantes utilisées dans la vaccination. La PCR est un test tellement sensible qu'elle détecte des traces d'ADN. Si le test est positif pour les gènes des protéines produites, il n'y a pas de quoi s'alarmer. Je ne dirais pas la même chose s'il s'agissait de l'ADN d'une autre portion du virus.

Docteurdu16 a dit…

@ dsl : c'était ironique...

Nicole Delepine a dit…

et pourquoi non ? ne désespérons jamais !