lundi 9 décembre 2019

Le rapport de la Cour des comptes sur l'Ordre National des médecins : In memoriam.

Calendrier de l'Avent médical 2019 : Jour 9.




Le rapport de la cour des comptes sur l'Ordre des médecins est comme tout rapport : il n'est pas neutre, il a des intentions, il porte un message, il dépend des rédacteurs et des conseilleurs. La Cour des comptes s'est parfois trompée.

Je vous laisse, très chers confrères, le lire : ICI.

Nous en reparlerons.

L'accumulation des faits rapportés pose des questions avec des réponses. Les médecins ordinaux sont donc des hommes et des femmes comme les autres (pourris ?).

Sauf que :



Je rappelle que je suis pour sa dissolution pure et simple. Et cela ne date pas d'hier. Ni de ce rapport.

Avec, peut-être, une phase de transition qui serait la pure administration de ses tâches régaliennes. L'éthique et la morale.

L'éthique et la morale.

L'éthique, c'est le coeur de notre métier, c'est ce qui fait notre spécificité de soignant. C'est ce qui doit nous guider. C'est ce qui doit nous protéger des ingérences extérieures, celles de la société civile qui comprend l'Etat, les pouvoirs régaliens (notamment la police et la justice) et les pouvoirs administratifs (l'Assurance maladie) et/ou privés (banques, assurances, et cetera), sans oublier les autres institutions comme l'Education nationale.


La morale, ce sont nos relations entre médecins (la confraternité au sens large, l'aide à nos confrères dans le souci) mais ce sont aussi nos relations avec les patients (nous devons être proches mais distants, proches pour défendre à tout crin le secret médical, distants pour ne pas nous substituer à eux dans leur vie, leurs valeurs et leurs préférences, ne pas médicaliser leur vie même s'ils le demandent).

2 commentaires:

Popper31 a dit…

j'ai une autre vision des choses qui vaut ce qu'elle vaut :
L’éthique , c’est (essayer de) faire ce qui est juste, peu importe ce qu’on te dit. La morale (religieuse ou autre) c’est faire ce qu’on te dit, peu importe si c’est juste (Anonyme)

Docteurdu16 a dit…

Une autre version :
l'éthique, ce sont nos convictions profondes, notre tribunal suprême, notre sur moi,
la morale, c'est la façon de se comporter avec les autres,
Et encore :
René Girard : L'éthique se résume au choix cornélien entre le sacrifice de soi et le sacrifice de l'autre